Surf

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (312 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 20 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Étude de cas Rip Curl :

Rip Curl surfe sur l'événementiel

La marque australienne a entamé l'année 2009 avec deux objectifs : développer son textile féminin et renforcer sonévénementiel dans le cadre du développement durable.

Depuis ses débuts en Australie, la marque s'était axée sur ce qu'on appelle le “search“ (le goût du lointain et de l'aventure) et les valeurstechniques. Désormais, elle prend le virage du durable.
Ainsi, dans la collection été 2009, la moitié des tee-shirts étaient en coton organique et les semelles des tongs étaient enNéoprène recyclé.
En effet, être proche de la nature et connaître un vrai sentiment de liberté est la philosophie qui anime l'esprit des riders, principaux clients de Rip Curl. La marque neconcerne pas uniquement le surf aquatique, mais tous les sports de glisse. C'est pourquoi les surfeurs et les skieurs sont les premières cibles de la marque. «Ce sont eux qui assurent lapérennité de l'entreprise. Tous les investissements de la marque vont dans ce sens», précise Baptiste Caulonque, directeur des opérations de Rip Curl en Europe. Dans un contexte de crisefinancière, la marque quelque peu malmenée se concentrait sur son coeur de cible. Elle prévoyait une croissance de ses ventes à l'échelle mondiale de l'ordre de 5%.
Cependant, le PDG Europe de lamarque, Olivier Cantet, restait optimiste : «En période de crise, il y a un retour aux activités de loisirs parce qu'elles sont moins coûteuses». Cette affirmation a était confirmée parle nombre de commandes de produits passées par les points de vente du groupe, affichant une augmentation de + 10% pour l'hiver 2009-2010.

Rip Curl souhaitait réaffirmer la personnalitéféminine de la marque.

L'entreprise organisait régulièrement des enquêtes consommateurs en magasin afin d'analyser leurs perceptions du concept store et de le faire évoluer.
tracking img