Theatre - l'imagination

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 14 (3364 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 9 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
OPTION THEATRE - EXPRESSION DRAMATIQUE

Année 2010/2011

[pic]

« Le théâtre est le premier sérum que l'homme ait inventé pour se protéger de la maladie de l'Angoisse. »

Nouvelles Réflexions sur le théâtre, Jean-Louis Barrault

SOMMAIRE

Page

I. Introduction4

II. Projet théâtral 6

1. Création et mise en place du projet 6

2. Commentaires 9III. Objet d’étude : l’Imagination 10

IV. Bilan artistique, personnel et théâtral 11

V. Bibliographie 12

I.Introduction

Ayant toujours aimé le contact avec autrui, le théâtre est apparu comme une activité nouvelle à mes yeux, nouvelle et très appropriée à mes désirs et attentes.

Malgré le fait d’aimer créer des liens nouveaux, la timidité est le principal défaut auquel je suis confrontée. J’ai donc cherché à faire du théâtre d’une part pour vaincre cette timidité, et d’autre partpour le plaisir de la découverte d’une activité qui, jusqu’alors m’était inconnue.

Aussi, le choix de l’extrait joué n’est absolument pas anodin, évidemment. Je trouve que la période du XIXème siècle est extrêmement riche : d’un point de vue littéraire tout comme théâtral. Nous avons donc choisi de jouer un passage de Un chapeau de paille d’Italie (1851) d’Eugène Labiche.En effet, dans le genre du comique, le vaudeville m’a toujours attirée. Le jeu étant basé sur des quiproquos et des situations grivoises, les intrigues sont intéressantes et le jeu dynamique.

Le terme de « vaudeville » remonte au XVème siècle : il était alors utilisé pour désigner une chanson gaie et entraînante. Au XVIIIème siècle, on parlait de voix de ville, pour désigner leschansons introduites dans une pantomime ou une pièce de théâtre : c'était la seule forme de représentation autorisée, en vertu du monopole détenu par la Comédie-Française en matière d'art dramatique. Cette pratique se poursuivit durant tout le XIXème siècle, sous la forme des comédies-vaudevilles - popularisées notamment par Eugène Labiche - où l'action se devait d'être mêlée de couplets. D'où,par extension, l'application, au XXème siècle, du mot vaudeville à toute comédie de mœurs un peu légère, genre dont le représentant le plus célèbre fut Georges Feydeau.

[pic]

Jean Beraud, Théâtre du Vaudeville

Au XIXème siècle, dans les pays anglo-saxons, le terme de vaudeville était employé pour désigner unspectacle à base de numéros, exécutés par toutes sortes d'artistes : comédiens, musiciens, acrobates, jongleurs, prestidigitateurs, montreurs d'animaux. Puis le vaudeville évolua peu à peu vers une forme musicale, sous l'influence du music-hall britannique et des spectacles de bars ou de saloons. Dans les années 1850 et 1860, ce genre connut un grand succès, en partie dû à des effetsgrivois qui lui réservaient plutôt les faveurs d'un public masculin. Dès lors, aux États-Unis, l'histoire du vaudeville se confond avec celle du music-hall.

Dans cette comédie de Labiche, le personnage féminin interprété par **** et moi, nommé Clara est modiste. Un modiste est un créateur de chapeaux, qui les crée et les vend, souvent en pièce unique.

[pic]

Modiste dans son atelier...
tracking img