Totalitarisme et privations des libertes

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 18 (4438 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 18 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
INTRODUCTION

A l’aube du 21eme siècle, le thème de cet exposé mélange des faits du passé et du présent et même de l’avenir. C’est un sujet très vaste qui nous a particulièrement intéressés. Plusieurs raisons nous ont aiguillonnés vers ce choix tels que la situation Djiboutienne mais aussi d’autres faits. Nous voulions en savoir plus sur les alternatives à la démocratie. Car vous le savezaussi bien que nous un exposé permet autant aux élèves qu’aux professeurs d’améliorer leur culture générale. Vous avez tous entendu parler du totalitarisme mais souvent d’une façon vague et négative. Ce mot réveille souvent les démons de la seconde guerre mais aussi la peur d’un contrôle absolu de la vie privée. Mais le totalitarisme n’est qu’un système politique comme les autres dont on tenterade vous expliquer les caractéristiques. Nous n’aurons pas que cela a exposé mais aussi les autres formes de privations de bien ce qui nous permettra d’étudier d’autres systèmes oppressifs Nous allons tout d’abord dans une première partie s’intéresser particulièrement au totalitarisme. Voir sa création, son développement rapide et sa chute logique a la fin de la guerre. Puis nous allons dans unedeuxième partie tenter de condenser les autres formes majeures d’oppression. Avant de terminer par une analyse sans langue de bois de la situation chez nous qui nous l’espérons sera apprécié de votre part.

LE TOTALITARISME

DEFINITION
Nous avons décidé de nous intéresser d’abord à la définition du mot totalitarisme vu sa particularité. D’après son étymologie ce motsignifie "système tendant à la totalité, à l’unité". Un régime totalitaire est donc  un régime à parti unique, n'admettant aucune opposition organisée et dans lequel le pouvoir politique tend à contrôler  la totalité des activités de la société qu'il dirige. Remarquons que ce mot est nouveau, car, il est apparu dans les années 1930 pour designer les régimes autoritaires. Quelques années plus tard, Mussolini lereprend pour montrer la suprématie de l’Etat Italien. A la fin de la guerre, il prit une signification péjorative.
A l’époque, un combat sans merci opposait deux idéologies opposées à tout point, mais qui étaient tous les deux légitimes dans leur zone d’influence. En fait, pour simplifier ; si Hitler avait gagné, c’est le capitalisme qui serait diabolisé maintenant. Actuellement, letotalitarisme a été tellement banalisé qu’il est employé pour décrire maints états qui ne méritent pas cette dénomination. On va maintenant définir tous les caractéristiques du totalitarisme. Tout commence par la volonté de créer une nouvelle société avec pour base le collectivisme. Ce dernier voulant dire que le collectif est supérieur a l’individu. La présence d’une idéologie est aussiobligatoire. Elle peut être sociale, raciale ou politique. Mais surtout il existe dans ce genre de société, un monopole des médias, de la culture, de la classe intellectuelle qui démontre une volonté des régimes totalitaires de dominer totalement les différents aspects de la vie sociale et privée. À tous les échelons de la société, que ce soit le quartier, le lieu de travail ou de loisirs et même la familleun régime totalitaire établit des mécanismes d'encadrement qui s'appuient sur la paranoïa, la dénonciation et la délation. L'accès à des postes, l'obtention de biens ou de privilèges reposent sur le respect de l'idéologie et de l'«enthousiasme» manifesté à l'endroit des principes et des dirigeants du régime. Un «enthousiasme» qui est en fait superficiel et forcé car sinon le coupable seraitemprisonné en tant qu’opposant : le pire crime dans un régime totalitariste. Il ne faut pas oublier que les symboles fondamentaux du totalitarisme sont l’absence de vie privée et le contrôle absolu de tout le monde (Big Brother) ce qui a notre avis a été l’un des éléments de la défaite du totalitarisme.

La vision de Hannah Arendt
Nous avons décidé de vous parler d’Hannah...
tracking img