Travail et emploi

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2365 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 6 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Travail et emploi

Introduction
Le travail est l’activité productive des hommes. L’emploi est la tâche qui occupe le travailleur, c’est comment l’entreprise utilise le travail des hommes. La croissance dépend de la structure des emplois.
1- Organisation du travail et croissance
Transformer l’organisation du travail augmente son efficacité.
1.1- Quelles ont été les transformationssuccessives de l’organisation du travail ?
Organiser le travail c’est le diviser en fonction de certains principes. Le principe de la division du travail et de la spécialisation est une constante de l’organisation du travail.
1.1.1- Le taylorisme a accru l’efficacité du travail en le parcellisant et en séparant la
conception de l’exécution
Taylor observe que les ouvriers qualifiés ont le pouvoir carils maîtrisent les gestes techniques et le savoir faire. Ils imposent donc le rythme de travail et peuvent freiner la croissance. Pour les déposséder de cet avantage, il développe l’OST.
L’innovation est la division verticale qui sépare conception et exécution qui devient chronométrée et décomposée en tâche simple : la division horizontale. Cela évite le déplacement, la flânerie et les temps mort.C’est la parcellisation du travail. Les ouvriers sont payés au rendement (« salaire aux pièces »).
La conséquence est une hiérarchisation (ingénieurs, contremaîtres, ouvriers non qualifiés) des salariés est une déqualification du travail qui permet de verser des salaires moins élevés.
En contrôlant le travail des ouvriers, l’entreprise agit sur leur productivité. N’étant pas dû à leurqualification, l’entreprise n’a pas à les partager les gains ce qui est facteur de rentabilité.
La conséquence sociale est la dépendance. La hiérarchie entraîne des liens sociaux nouveaux.
1.1.2- …tandis que le fordisme a intensifié le travail par le travail à la chaîne et développé la consommation de masse…
Le fordisme améliore l’OST avec le travail à la chaîne et la standardisation des pièces. Avec leconvoyage, le travailleur n’est plus maître de son rythme de travail et la parcellisation est encore affinée. La standardisation permet d’économiser le temps d’ajustage des pièces et implique des produits eux-mêmes standardisés. Les automobiles deviennent un produit commun qu’il faut vendre aux classes moyennes en pratiquant des prix inférieurs grâce aux gains de productivité. La mise en place du« five dollars a day » permet de retenir les salariés et profitera indirectement à son entreprise en augmentant leur pouvoir d’achat. On a une logique de production de masse (économie d’échelle) qui appelle à la consommation de masse. L’apogée du système correspond avec la période des Trente Glorieuses.
1.1.3- … Et que, plus récemment, le toyotisme a permis une réorganisation du travail qui rendla production plus adaptable et de meilleure qualité pour suivre l’évolution de la demande des consommateurs
Il apparaît dans un contexte de saturation des marchés à la fin des années 60. Pour conquérir les marchés, il faut un grand choix de produit et de meilleure qualité. Toyota a développé le juste à temps : produire ce que veut le consommateur (diversification) et quand il le veut(adaptabilité). Il faut une grande flexibilité des travailleurs, des machines et des fournisseurs. Pour réagir plus rapidement, il faut un système de décision moins centralisé et hiérarchisé. On revient sur la division verticale pour redonner plus d’autonomie aux salariés en leur confiant le contrôle de la qualité, l’initiative des réparations, des corrections ou ajustement dans la production. On lutte contrele désintérêt en diversifiant les tâches (rotation des ouvriers).
1.2- La relation entre organisation du travail et croissance
1.2.1- Le taylorisme, en générant des gains de productivités, a permis d’accroître la rentabilité des entreprises et de favoriser l’investissement
On a eu des gains de productivité affectés principalement à la hausse des profits ce qui a contribué à faire détester...
tracking img