Tutoriel maple

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1946 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 25 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
[pic]

Manuel d’apprentissage de
Maple

Université du Québec en Outaouais

Été 2003

Table des Matières

Table des Matières 2

Manuel du logiciel Maple 3

Introduction 3
Démarrage 3
Notions de bases 3
Feuille de travail 3
Ajouter du texte 4
Entrer une commande 5
Sections et sous-sections 6
Opérateurs standards arithmétiques 6
Fonctions, commandeset constantes 7
Sommes et produit 7
Nombres Complexes 8
Paquetages 8
Plots 9
Linalg 9
Variables 10
Dérivées 11
Intégrales 11

Manuel du logiciel Maple

Introduction

Maple permet de faire des calculs mathématiques avancés. Plusieurs librairies de fonctions et opérations mathématiques populaires sont déjà implémentées. Le logiciel offre un environnement de travailfacile à utiliser et permet une grande rapidité de développement. Celui-ci permet à un utilisateur de faire différent calculs symboliques et numériques.

Démarrage

Pour démarrer Maple, aller dans le menu Démarrer, Génie, Maple 8 et sélectionner Maple 8. Celui-ci n’est, pour l’instant, accessible que dans le local A0304.

Notions de bases

Feuille de travail

Les feuilles de travailressemblent à ceci :

[pic]

Le symbole « > » indique l’invite de commande où l’on peut entrer un nouvelle commande. Chaque groupe de commandes est représenté par le crochet. Dans l’exemple, on a trois groupes de commandes : un groupe de deux commandes, un groupe d’une seule commande et un groupe en attente d’une nouvelle commande.

Chaque commande doit se terminer par les symboles point-virguleou deux-points. Lorsque l’on termine la commande avec le point-virgule, la commande est exécutée en affichant le résultat, alors qu’avec le deux-points le résultat n’est pas affiché. Toutes les réponses aux commandes d’un groupe sont affichées à la fin de celui-ci.

Pour exécuter une commande, placer le curseur à la ligne où la commande est inscrite et appuyer sur le retour de chariot. Si lacommande à exécuter fait partie d’un groupe, tout le groupe sera exécuté lors de l’exécution de la commande.

Les feuilles de travail de Maple ne sont pas séquentielles, il est donc possible d’exécuter les commandes dans l’ordre voulu. De plus, lors d’une erreur lors de l’entré d’une commande, il n’est pas nécessaire de retaper la commande, il suffit de retourner à la commande, la modifier etl’exécuter une seconde fois, en appuyant sur le retour de chariot.

Ajouter du texte

Les feuilles de travail peuvent aussi accueillir du texte explicatif. L’ajout de texte se fait en écrivant le texte avant le symbole d’invite de commande. La méthode la plus simple est de placer le curseur juste devant le symbole « > » et d’appuyer sur la flèche de gauche du clavier ou en appuyant sur l’icône defeuille d’érable verte de la barre de menu. Voici un exemple :

[pic]

On voit dans l’exemple qu’il est possible de formater à sa guise le texte et même de changer la police du texte, la forme du paragraphe, le style d’écriture, etc.

Entrer une commande

La notation mathématique standard et les commandes selon la syntaxe Maple sont toutes deux acceptées. Pour basculer d’une à l’autre cliquersur le bouton X (juste à côté de la feuille d’érable verte) de la barre de menu.

Lorsqu’on est en mode syntaxe Maple, les commandes sont entrées directement dans la ligne de commande comme ceci :

[pic]

Alors qu’en mode Mathématique Standard, les commandes sont entrées dans une boîte de texte au dessus de la feuille de travail comme on le voit ici :

[pic]

La notation mathématiquestandard permet de réduire de beaucoup le risque d’erreur de calcul en simplifiant la représentation de formules complexes.

Une commande qu’il serait important de traiter avant de continuer est la commande restart. Celle-ci permet de libérer toute la mémoire interne de Maple, c’est-à-dire que toutes les variables qui ont été créé jusqu’à ce point seront détruites.

Pour simplifier certains...
tracking img