Uniforme

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 30 (7283 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 15 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
[pic]
Introduction ………………………………………………………………………………………………4

I. Le port de l’uniforme, un sujet qui fait débat 3

A) Un peu d’histoire 3
1) L’Angleterre, précurseur de la tenue unique 3
2) La France et la blouse des années 1950 3
3) Le Japon, miroir d’influences 4
4) L’Inde ou la tradition coloniale anglaise 4

B) Symbole d’égalité : lesarguments en faveur de l’uniforme 5
C) Nier la diversité et l’individualité 7

II. Enjeux éducatifs, valeurs et significations 9

A) Uniforme ou code vestimentaire ? 9
B) L’école ou la « guerre des marques » 10
1) L’uniforme : un mythe d’âge d’or ou un diktat scolaire ? 10
2) Quand l’engrenage des marques rentre à l’école … 11
3) … La banlieuedevient un laboratoire des marques 11
4) L’école, un lieu d’apprentissage ou de consommation ? 12

III. Education comparée : des lieux pas toujours « uniformes » 13

A) En Europe : une France moderne, une Angleterre traditionnelle 13
1) Une France moderne aux avis partagés 13
2) Une Angleterre traditionnelle, un modèle de l’uniforme 14

B) Auquatre coins du monde, entre Inde et Japon 15
1) Uniforme indien : du banal, de l’impersonnel à l’évolution créative 15
2) Au pays du Soleil Levant, entre symbole occidental et culturel 16

Conclusion……………………………………………………………………………………22
Bibliographie………………………………………………………………………………….23
Annexes……………………………………………………………………………………….24
Introduction

Si pour certains, le port del’uniforme scolaire apparait comme désuet, il est pour d’autres un outil de modernité s’ancrant pleinement dans le milieu éducatif. En effet, de nos jours, il suffit de voyager au travers des pays pour prendre conscience que l’uniforme à toute sa place dans l’expression d’une tradition culturelle. A l’inverse, d’autres pays, comme la France, s’interrogent sur les apports éducatifs et sociaux quantà un éventuel retour de la tenue scolaire commune des années 1950.
Actuellement, le débat sur l’égalité des chances prend une grande ampleur au sein des différents systèmes éducatifs. Certains voient au travers de l’uniforme un symbole d’égalité réduisant le fossé entre les classes sociales. Il serait un modèle de neutralité des richesses économiques des familles homogénéisant ainsi lesdifférences et créant une certaine cohésion sociale. Tandis que d’autres, vont à l’encontre de cette opinion justifiant que l’uniforme mènerait au conformisme. On peut alors se poser la question de savoir si l’uniforme supprime « l’étiquette socio-économique » des élèves ou non.
De plus, l’école devient de plus en plus un « défilé de mode » prouvant ainsi l’ancrage des marques vestimentaires dans nossociétés contemporaines. Pour lutter contre ce phénomène, certains établissements scolaires érigent un règlement dictant une tenue vestimentaire stricte et appropriée, contribuant au bon déroulement de la scolarité.
Ainsi, certains pays s’opposent menant des politiques vestimentaires dichotomiques. En Europe, on peut prendre l’exemple de la France et de l’Angleterre qui oscillent entre modernité ettradition. Au quatre coins du monde, Inde et Japon montrent des valeurs économiques et sociales frontales.
Tous ces aspects permettent de nous éclairer et de nous interroger sur la question du port de l’uniforme scolaire qui pose débat. Ainsi, nous nous intéresserons à la problématique suivante : En quoi peut-on dire que le port de l’uniforme scolaire peut être un moyen d’occulter les différencessociales et d’établir l’égalité des chances ?
Avant d’élaborer une comparaison, nous aborderons dans un premier temps le fait que l’uniforme revêt de multiples facettes selon les pays dans le monde et qu’il peut être un sujet polémique. Puis, nous mettrons en lumière les différents enjeux éducatifs du port de l’uniforme dévoilant que l’école se livre à une chasse aux marques. Enfin, nous nous...
tracking img