Voyage au bout de la nuit de céline

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1132 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 8 juin 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Louis-Ferdinand Céline

Céline, Louis-Ferdinand
1 PRÉSENTATION
Céline, Louis-Ferdinand (1894-1961), écrivain français, auteur du Voyage au bout de la nuit, qui, au travers de son œuvre nihiliste et épique, s’est révélé l’un des plus grands stylistes du xxe siècle.
2 LA CARRIÈRE MÉDICALE
Né à Courbevoie au sein d’une famille de petits commerçants, Louis-Ferdinand Destouches, dit Céline,fréquente tout gamin les rues de Paris, ce qui le conduit à totalement maîtriser le parler populaire.
Il effectue son service militaire à partir de 1912 et se retrouve très tôt sur le front de la Grande Guerre. Cette expérience de la « vacherie universelle » fait écho dans toute son œuvre à venir : blessé dès 1914, il devient un farouche pacifiste ; il exploite par ailleurs une pathétique imagede lui-même, jeune recrue à la fois héroïque et victime. De retour à la vie civile, il hésite sur la voie à emprunter ; après un séjour à Londres, où il fréquente les milieux interlopes, et une tentative commerciale au Cameroun, il entreprend des études de médecine, couronnées par une thèse de doctorat sur Philippe-Ignace Semmelweis (1924), un hygiéniste incompris de tous. De 1924 à 1927, ileffectue plusieurs missions en Afrique et en Amérique pour le service d’hygiène de la Société des Nations (SDN), un univers dont fait la satire sa pièce l’Église (1926, publiée en 1933). En France, fidèle à sa conception sociale de son métier, il travaille comme « médecin des pauvres » (1929) dans un dispensaire de Clichy.
3 UN SUCCÈS LITTÉRAIRE IMMÉDIAT
C’est sous le pseudonyme de Céline (prénomqu’il emprunte à sa grand-mère) qu’il publie, en 1932, Voyage au bout de la nuit. Le succès critique et public est immédiat ; l’ouvrage manque de peu le prix Goncourt mais est couronné par le Renaudot. En 1936, il publie Mort à crédit et, la même année, de retour d’Union soviétique, Mea culpa, livret où se fait jour, derrière sa dénonciation du régime communiste, son antisémitisme.
4 LES PAMPHLETSANTISÉMITES
Cette idéologie antisémite est vite exprimée sans détours dans d’ahurissants pamphlets, notamment Bagatelles pour un massacre (1937) et l’École des cadavres (1938)— écrits aujourd’hui empêchés de publication en France par les ayants droit de Céline —, qui mêlent des pages d’une confondante beauté, sur l’écriture ou la danse, à des diatribes d’une rare virulence contre les Juifs. Aprèsla guerre, Céline est accusé de collaborationnisme : ces pamphlets — des textes publiés dans les journaux pendant la guerre et sa participation à des manifestations publiques — disent assez son adhésion aux thèses fascistes. Cependant, Céline a toujours préféré son « anarchisme de droite » à toute adhésion formelle.
5 LES ANNÉES D’EXIL
À la veille du débarquement des Alliés, tâchant de gagner leDanemark, Céline reste bloqué à Sigmaringen où s’est retiré le gouvernement de Vichy ; ces pérégrinations au cœur d’une Allemagne hostile lui donnent le ton et le sujet de ses derniers romans. Parvenu à Copenhague, il est arrêté et incarcéré. Poursuivi par les autorités françaises sous l’inculpation de trahison, il séjourne en prison un peu plus d’un an puis reste en exil sur les bords de laBaltique jusqu’à son amnistie, en 1951. De retour en France, il s’installe définitivement à Meudon avec sa femme, la danseuse Lucette Almanzor. Il ouvre à nouveau un cabinet médical, tout en poursuivant sa carrière d’écrivain.
6 LE STYLE AVANT TOUTE CHOSE
En France, Céline tente de restaurer son image et engage une stratégie de reconquête du grand public, en donnant notamment de fausses interviews(Entretiens avec le professeur Y, 1955). Féerie pour une autre fois (1951) et Normance (1954) sont des échecs. Il faut attendre 1957, après des parutions diverses passées inaperçues, pour qu’il resurgisse dans l’actualité littéraire avec D’un château l’autre, premier volet d’un cycle romanesque — ouvertement autobiographique et d’une audace stylistique croissante — qui se présente comme une...
tracking img