Zzzz

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1156 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 5 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Incompréhension

Rédacteur·: Arbaoui Zakarya

Adresse: zakarya(at)mynameiszakarya.com Numéro de téléphone: 06-30-61-02-71

Zakarya Arbaoui

Incomprehension

1)INTERIEUR/COIN SOMBRE/JOUR

Le lieu se résume à un coin, faiblement éclairé. A genou, une femme brune est en train de pleurer. Elle a les mains sur le visage. Sa peau est très pâle, presque blanche. Des larmes noires coulent lelongs de ses mains. Elle porte une tunique d’hôpital, déchirée, et couverte de sang par endroits. Un scalpel est planté dans son avant bras gauche, mais aucun sang ne coule.

2)EXTERIEUR/RUE/JOUR

Une femme brune marche sur le trottoir, croisant quelques passants. Des cris derrière elle la font se retourner. Elle voit un enfant courir vers elle, poursuivit par une femme qui hurle. FEMME :Arrêtez-le, c’est mon fils ! La femme qui s’était retourné attrape l’enfant par les vêtements. L’enfant se débat. Il est sale, salive beaucoup. La femme lui attrape les mains. En dernier recours, l’enfant la mord au bras gauche, juste au dessus de la main. La femme pousse un cri de douleur en lâchant prise. L’enfant en profite et s’éloigne en courant, alors que la mère arrive. MERE : Il ne fallait pasle relâcher ! La femme ne répond pas, elle se contente de lui montrer son avant bras, recouvert de sang au niveau de la morsure. MERE : (SUITE) Oh ! Je suis désolée…

La mère repart à la poursuite de son fils. La femme reste seule sur le trottoir, le bras ensanglanté.

Zakarya Arbaoui

1

Incomprehension

3)INTERIEUR/SALLE DE BAIN/JOUR

La femme mordue est devant un lavabo. Elle lavela plaie rapidement avec de l’eau et du savon. Autour de la morsure, la peau est beaucoup plus pâle, presque blanche. Cette zone est entourée d’une limite noire bleutée, légèrement floue. Elle approche son bras de la petite fenêtre de la salle de bain. Presque instantanément, la zone blanche rougit. La femme porte sa main droite sur la plaie, pour la recouvrir. Dans l’ombre, elle voit que sa peauest brûlée. 4)INTERIEUR/CHAMBRE/MATIN La femme se réveille. Elle sort de son lit. Elle tremble de froid, pourtant le thermomètre indique vingt-six degrés. La pièce est sombre, seuls quelques rayon de lumières passent au travers des lattes des volets. Elle avance vers la porte, et croise les rayons de soleil. Immédiatement, sont bras la brûle, elle porte sa main droite dessus, et allume lalumière. Tout son avant bras est devenue blanc, et la limite noir encercle maintenant son bras au niveau du coude. LA trace de morsure a déjà disparu. 5)INTERIEUR/CABINET MEDICAL/JOUR Les volets du cabinet sont fermés. Une lampe suspendue au plafond éclaire la table de consultation sur laquelle la femme est allongée. Le médecin remonte sa manche gauche, ouvre des grands yeux, contemple son bras perplexe.Le bras est blanc jusqu’au niveau de l’épaule. MEDECIN 1: Je ne sais pas ce que c’est, mais ce n’est pas joyeux… Vos cellules semblent avoir changer, au contact d’un agent bactérien. La mutation est très rapide, je n’ai jamais vu ça. Je vous envoie immédiatement aux urgences. 6)INTERIEUR/BLOC OPERATOIRE/JOUR La pièce est close, éclairée par des projecteurs. La femme est allongée sur la tabled’opération. Elle porte une tunique d’hôpital. Un médecin teste les réflexes de son bras gauche. Ils sont nuls. Un infirmier rentre dans la salle.

Zakarya Arbaoui

2

Incomprehension

INFIRMIER : J’ai les résultats des analyses. En gros, on ne sais pas ce que c’est, sinon que c’est lié à une réaction entre ses chromosomes et une bactérie qui se développe dans les milieux chauds, humides etsales… Immédiatement, un médecin propose son opinion. MEDECIN 2 : Il ne faut pas prendre de risque, on ampute, tant pis… Il regarde l’autre médecin et les deux infirmiers présents. Tous acquiescent d’un signe de la tête. La patiente fait une grimace, mais se soumet au choix du médecin. Un infirmier l’anesthésie ; elle s’endort. Le médecin prend la scie, et s’approche du bras de la patiente. Il...
tracking img