L'alchimiste

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (610 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 30 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
L'Alchimiste (O Alquimista) est un roman d'apprentissage de Paulo Coelho paru en 1988 (1994 pour la traduction française).

Le héros de ce court roman est un jeune berger espagnol. Lors d'un voyagequi le conduit d'Andalousie aux Pyramides d'Égypte, en passant par Tanger et le désert du Sahara, il découvre sa légende personnelle grâce à l'aide d'un roi et d'un alchimiste.

Cette légendepersonnelle est le projet particulier et favorable dont nous sommes tous porteurs et dont l'accomplissement dépend de notre capacité à retrouver nos envies profondes : Si vous écoutez votre cœur, voussavez précisément ce que vous avez à faire sur terre. Enfant, nous avons tous su. Mais parce que nous avons peur d’être désappointé, peur de ne pas réussir à réaliser notre rêve, nous n’écoutons plusnotre cœur. Ceci dit, il est normal de nous éloigner à un moment ou à un autre de notre Légende Personnelle. Ce n’est pas grave car, à plusieurs reprises, la vie nous donne la possibilité de recoller àcette trajectoire idéale»1.

L'histoire est en partie inspirée d'une très courte nouvelle de Jorge Luis Borges, Le conte des deux rêveurs.

L'Alchimiste, qui a fait connaître Paulo Coelho du grandpublic, au Brésil puis en Europe, est devenu un bestseller mondial. Ses admirateurs le comparent au Petit Prince ou au Prophète, quand ses détracteurs critiquent sa philosophie simpliste et son absencede style.

Citations[modifier]

Ces citations sont parmi les plus importantes du livre: « Quand on veut une chose, tout l'Univers conspire à nous permettre de réaliser notre rêve. » Cette parolefut dite à Santiago par le Roi de Salem, à Tarifa sur un banc. « Personne ne peut fuir son cœur. C'est pourquoi il vaut mieux écouter ce qu'il dit. » Cette parole fut dite à Santiago par l'alchimiste,en Égypte. « Quand nous avons de grands trésors sous les yeux nous ne nous en apercevons jamais. Pourquoi cela ? Parce que les hommes ne croient pas aux trésors. » Cette parole fut dite à Santiago...
tracking img