L'approche communicative (didactique des langues)

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 30 (7451 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 13 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Articles

Les conditions d’application de l’Approche communicative
Janine COURTILLON
Résumé Cet article décrit les grandes lignes qui ont inspiré les promoteurs de l’AC et qui, selon l’auteur, peuvent fournir les clés pour la compréhension – et l’utilisation éventuelle de cette approche, à partir des textes publiés par le Conseil de l’Europe. Les apports considérés comme importants sont : lanotion de compétence, pour penser les objectifs et l’évaluation du niveau des étudiants, l’importance du sens, explicitée par l’orientation fonctionnelle et notionnelle des contenus, qui oriente les procédures de classe vers des projets sémantiques plutôt que structuraux, mettant le sujet - apprenant au centre de l’apprentissage (activités de compréhension et d’interprétation plutôt qu’analysesformelles des textes, expression de ses intentions de communication plutôt que production de phrases–modèles). Enfin la notion d’actes de parole met en évidence la perspective actionnelle du langage et donc la nécessité d’enseigner en interaction, puisque son usage implique une compétence de type pragmatique. 1. Introduction L’objectif que je me suis fixé dans cet article n’est pas une analysecritique des différents ouvrages publiés par le Conseil de l’Europe dans le cadre du Projet Langues Vivantes, mais une présentation destinée avant tout aux enseignants de FLE désireux de compléter leur approche de l’enseignement en utilisant des apports de l’approche communicative (AC) dans le but de mieux s’adapter aux besoins communicatifs de l’époque contemporaine. Je passerai en revue, dans l’ordrechronologique où ils ont été publiés, les principaux ouvrages relatifs à l’AC : Le Niveau Seuil pour le français, 1976 Le cadre européen commun de référence (CECR), 2001 12
©Revue japonaise de didactique du français, Vol. 1, n. 1, Études francophones - juillet 2006

Janine COURTILLON

Le niveau B2 pour le français (Un Référentiel, Textes et Références), 2004 Les deux ouvrages de base sontle Niveau Seuil et le CECR. Le Niveau Seuil décrit les contenus d’enseignements du français selon la nouvelle approche. Il existe des Niveaux – Seuils pour chacune des langues des pays appartenant au Conseil de l’Europe. Le CECR est une synthèse résultant de travaux accomplis en Europe concernant l’expérimentation de l’AC. De nombreux autres ouvrages ont été publiés traitant d’aspects particuliersde l’AC, tels que l’analyse des besoins, l’évaluation, l’établissement de programmes, etc… On peut les consulter au Conseil de l’Europe. 2. Les fondements théoriques de l’AC L’AC est fondée sur la linguistique fonctionnelle (au sens de fonction du langage) inspirée des travaux de J. L. Austin, How to do things with words (Quand dire, c’est faire) et de J. Searle, Speech acts: an essay in thephilosophy of language. Pour envisager l’applicabilité de l’AC, il est important d’avoir – j’ai envie de dire: « continuellement présents à l’esprit », les fondements de cette théorie qui apporte une innovation par rapport aux théories précédentes. Pour la linguistique pré-structurale, le langage est l’outil qui permet à l’homme de comprendre le monde et de le décrire. Il a permis le développement dela philosophie et des connaissances scientifiques. Sans nier cette perspective, la linguistique fonctionnelle austinienne décrit le langage comme un moyen de communication permettant d’agir socialement (Speech act ou acte de parole). La définition de la parole n’est plus seulement un moyen d’exprimer sa pensée, mais de transmettre un message à un interlocuteur – aussi bien à l’oral qu’à l’écrit -qui va l’interpréter et réagir en fonction de cette interprétation. Cette réalité est définie par l’AC comme une perspective actionnelle 1 du langage : « l’apprenant est un acteur social qui doit accomplir des tâches qui ne sont pas seulement langagières ». (CECR, p. 15), c’est–à–dire que tout énoncé, tout fait de discours possède une intentionnalité dirigée vers celui auquel il est destiné. Un...
tracking img