L'art de mener un entretien

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1679 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 17 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
2009/2010

L’art de mener un entretien de recrutement
Jean-Pierre DOURY

Fiche détaillée de l’ouvrage :

Auteur : Jean-Pierre Doury
Titre : l’art de mener un entretien de recrutement
Année de parution : 2005
Maison d’édition : Editions d’organisation

Biographie de l’auteur :

Jean-Pierre DOURY, ingénieur de l'École Supérieure d'Électricité, a été directeur du département des"carrières d'ingénieurs" d'un grand cabinet de recrutement où, en tant que directeur technique, il a aussi été responsable du perfectionnement des procédés et de la formation des consultants et chargés de recherche. Cela en fait un grand expert en recrutement.

Bibliographie de l’auteur :

➢ L’art de mener un entretien de recrutement (2005)
➢ Candidats et chasseurs de tête : Qui va à lachasse perd sa place (1993)

Thèmes principaux :
➢ Etablir et entretenir une communication
➢ Percevoir et interpréter les signaux
➢ Découvrir les traits de personnalité du candidat
➢ Conclusion de l’entretien

Résumé
L’art du recrutement est, pour l’auteur, un artisanat. En effet, il est possible de se prémunir d’outils spécialisés afin d’éviter d’engager une personneinefficace ou qui ne restera pas dans l’entreprise. Le recrutement est devenue une composante stratégique au sein de l’entreprise et contribue notamment à sa performance. Un recrutement « raté » peut générer des conséquences néfastes pour l’entreprise en terme de coût (perte de temps passé à la formation). Il existe des techniques qui permettent de limiter les risques d’erreur de sélection et c’estce que Jean-Pierre Doury va essayer de nous inculquer à travers son ouvrage. En effet, l’auteur se définissant comme « un artisan » du recrutement ; dû à sa grande expérience dans le domaine ; va nous livrer tout au long de son ouvrage des outils permettant de maîtriser un entretien de recrutement.

Le livre débute au moment où le recruteur s’apprête à rencontrer le candidat.

1. Etablir etentretenir une communication

Communiquer c’est échanger des informations. C’est donc par la communication que le recruteur parvient à découvrir le candidat. Ces informations peuvent être factuelles, informatives, opérationnelles ou affectives.
La première phase de l’entretien consiste à créer une situation de mise en confiance et de communication. Elle ne s’établit pas de façon naturelle.Pour y arriver, il faut « faire tomber les défenses » du candidat. L’entretien génère un stress chez celui-ci et il met alors en place des défenses (réserve, agressivité..) qui peuvent masquer sa vraie personnalité.
Pour faire tomber ses défenses, il faut:
➢ Etablir la relation sur un partenariat et ceci commence par le matériel de bureaux (des sièges identiques).
➢ Mettre àl’aise le candidat par différents procédés tels que l’accueil et la présentation de soi. Confirmer l’entretien par écrit avec une date, une heure, une adresse et un numéro de téléphone peut contribuer à le mettre à l’aise et donc éviter une source de stress.
De plus, en accueillant lui-même le candidat, le recruteur peut recueillir plusieurs informations dites « libres » tels que saposture, son occupation en attendant ou encore le serrage de main qui est lui aussi informatif (molle ou virile).
Durant toute la durée de l’entretien, le recruteur se doit d’accompagner son écoute par une prise de notes. C’est la vivacité de l’échange qui fait tomber les défenses, qui crée une sincérité naturelle. Pour atteindre ce rythme conversationnel naturel et vivant, l’auteur recommandevivement de parler au présent et de parler de choses concrètes non impliquantes.
Durant cet échange conversationnel, des sujets ou thèmes de conversation sont à y introduire. L’auteur parle là de filières d’entretien. Il en existe plusieurs :

➢ la présentation de l’entreprise et du poste
➢ les motivations du candidat
➢ l'intérêt que la société et le poste lui...
tracking img