L'eau dans les programmes d'histoire et de géographie du secondaire.

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1638 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
L'eau, élément essentiel de la vie sur terre, n'est perçue que de manière anodine dans
l'utilisation quotidienne qu'en font les populations des pays qui en sont richement pourvues. Si
aujourd'hui et pour l'avenir de lourdes menaces pèsent sur cette ressource naturelle, il ne faut
pas oublier que l'eau et sa maîtrise ont été les facteurs de la naissance des grandes civilisations
et que saprésence explique souvent celle de l'homme. c'est pourquoi, ce précieux liquide est
fortement utilisé à des niveaux différents dans l'étude de l'histoire et de la géographie du
collège au lycée général et professionnel.
Si la géographie accapare l'essentiel du thème de l'eau, les programmes d'histoire l'abordent
souvent comme vecteur essentiel et constitutif du développement d'unecivilisation. En effet
c'est souvent par la maîtrise de l'eau et l'irrigation, entraînant le développement d'une
agriculture suffisante pour les populations concernées, que vont naître les grandes
civilisations. Que serait l'Egypte pharaonique, étudiée en sixième, sans les crues récurrentes et
fertilisantes du Nil ? On comprend par ce simple exemple, l'importance extrême, dans le
développementde l'humanité, de la maîtrise de l'élément aquatique. La partie géographique
concernant la diversité de l'Asie traitée en cinquième semble avoir la même problématique
puisque " la présence de forts contrastes de peuplements (foyers de forte densité et grands
vides) est à mettre en relation avec l'ancienneté des grands systèmes agricoles (maîtrise de
l'eau) et de l'organisation étatique."
1L'invention d'une culture irriguée ancienne a donc permis
ce développement démographique accompagné par une volonté d'Etat. Cette géographie de
l'Asie actuelle s'explique ainsi par son histoire. Pourtant la géographie est beaucoup plus
prolixe dans le traitement du thème de l'eau.
Tout d'abord, la géographie utilise l'eau comme caractéristique d'un milieu biogéographique etclimatique. Le régime des précipitations couplé aux données thermiques permet aux élèves de
cinquième de déterminer l'existence de climats différents à l'échelle de la planète mais aussi
d'aborder, déjà, l'inégale répartition de l'eau sur la planète. C'est souvent à ce moment là que
naît chez l'élève la confusion amalgamant la notion de désert avec celle de pénurie d'eau, alors
qu'un espace n'estdésert que par l'absence ou la faible présence de l'homme. L'Antarctique et
l'Arctique ne sont en fait que des déserts froids où l'eau est omniprésente sous forme de glace.
Si l'eau est une caractéristique des milieux climatiques, sa présence va aussi permettre
d'établir des repères spatiaux.
Ainsi le programme de troisième fait-il le bilan de toutes les localisations
2
que doitmaîtriser
l'élève à la fin du collège. On y trouve en bonne place les milieux climatiques, les mers, les
océans et les fleuves déclinés selon les régions du monde. L'eau permet dans ce contexte là
d'établir les repères spatiaux nécessaires au positionnement de l'élève dans le monde. Aussi,
l'étude de quelques Etats européens en quatrième, choisis entre l'Allemagne, le Royaume-Uni,
la Russie et unpays méditerranéen, ne pourra se départir de la localisation des grands fleuves
et des domaines bioclimatiques afin de les mettre en rapport avec le fait urbain et les grands
axes de communication. La localisation des grands reliefs et des réseaux hydrographiques
permet souvent d'expliquer le développement des activités à des endroits précis plus qu'à
d'autres. Cet axe de travail, lalocalisation, est l'un des piliers de la géographie et une des
finalités de l'enseignement de cette dernière.

1
Programmes de 5
ème
et de 4
ème
p10
2
programme d'histoire et de géographie de troisième générale, B.O n°10 hors série, 15 octobre 1998. Elément fondateur d'une civilisation ou caractérisant un milieu, point de...
tracking img