"L'enfant" de victor hugo

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (453 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Résumé de l'exposé

Le poème « L’Enfant » composé par Victor Hugo en 1828, s’inscrit dans le cycle de la guerre d’indépendance grecque, commencé dans le recueil Les Orientales avec « Canaris », «Les têtes du Sérail » et « Navarin ».
« L’Enfant » dresse le portrait physique et moral d’un enfant après le massacre de Chio sur l’île grecque du même nom, massacre qui fit s’émouvoir l’Europeentière et beaucoup d’artistes, parmi lesquels Victor Hugo. Le poème avait pour premier titre « L’Enfant grec », ce qui montrait que Hugo voulait mettre l’accent sur la souffrance que subissait le peuplegrec. En ne conservant que « L’Enfant », l’auteur privilégie les victimes faibles du massacre.
Le poème « L’Enfant » a plusieurs lectures possibles. La première est une lecture théâtrale, la secondeune lecture picturale, en parallèle du tableau Scènes de massacre de Chio de Delacroix. La dernière, conséquence des précédentes, est d’ordre politique.

Extrait du commentaire.

[...] Grâce à« L’Enfant », on fait ressentir l’événement. L’interlocuteur principal livre ses pensées. C’est l’addition des deux œuvres qui fait apparaître clairement les conséquences du massacre de Chio. Avec le tableau,on voit tandis qu’avec le poème, on sent. Avec les deux œuvres, on sait, ou tout du moins, on a une connaissance plus approfondie. Hugo semble isoler une partie du tableau de Delacroix. L’enfant faitpartie de l’ensemble des victimes de l’île. On voit un ensemble avec le tableau et on sent une émotion particulière avec le poème. [...]
[...] L’étranger venu d’occident ne comprend pas les désirsde l’enfant oriental. L’étranger arrive dans la scène de « L’Enfant » dans un Ailleurs qu’il découvre et tente de comprendre l’Autre. Malgré le désir de connaître et l’intérêt de l’étranger, l’échec decompréhension est visible. Si on considère que l’interlocuteur étranger est Hugo, l’échec est d’autant plus notable car Hugo n’est jamais allé en Orient. Dans le poème, Hugo critique une...
tracking img