L'etat royal et la culture au xvii ème siècle.

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 17 (4053 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 26 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
L’Etat royal et la culture au 17ème siècle :

Intro :

Le 17ème siècle, également appelé Grand siècle, débute en 1610 lors de l’avènement de Louis XIII comme roi de France et s’achève à la mort de son fils Louis XIV en 1715. Il est marqué par la croissance de l’absolutisme royal. Ce néologisme décrit un type de régime politique dans lequel le détenteur d'une puissance attachée à sapersonne concentre entre ses mains tous les pouvoirs et gouverne sans aucun contrôle. L’emploi de ce « pouvoir absolu », comme le décrivent les penseurs et écrivains contemporains de cette période, parvient à se stabiliser au sein de la société et à faire de la culture un élément essentiel d’incarnation du pouvoir en place. Le théâtre, la littérature, l’architecture et les arts en général sont alorsau service du monarque, qui pose les règles d’un certain idéal culturel lequel influence également grandement les mœurs. Artistes, ingénieurs et penseurs voient leur importance croitre auprès du pouvoir qui fait des meilleurs d’entre eux les créateurs de la représentation monarchique dans les différentes sphères sociales. Les interactions entre l’Etat royal et la culture deviennent alors unélément central pour comprendre le fonctionnement de la société de l’ancien régime et bien que cette forme de culture soit réservée à la minorité aristocratique dominante elle n’en demeure pas moins la référence absolue qui régule et fixe les normes dans la société. Dés lors, nous nous demanderons en quoi cette relation entre Etat royal et culture favorise l’ordre absolutiste.
Bien que Louis XIVsoit à première vue au centre de cette étude, par l’importance sans précédent que revêt la culture sous son règne, il nous faudra dans un premier temps étudier les éléments préalables qui ont permis la mise en place d’un tel système, à travers les réformes adoptées de 1610 à 1643, sous le règne de Louis XIII. Nous verrons ensuite l’avènement de l’Etat royal de Louis XIV qui se donne des moyensnouveaux pour intervenir pleinement dans la culture. Enfin, nous analyserons les modes de diffusion, les résistances et les limites d’une telle organisation.



Le monarque va développer un système de gouvernance et une organisation étatique bien spécifique. Tout au long de son règne il sera épaulé et conseillé par le cardinal Richelieu dont il dira plus tard qu’il « est le plus grandserviteur que la France ait eu ». Il s’agit de la mise en place d’une direction bicéphale où le monarque s’entour volontairement d’un conseillé qui cumule les statuts au sein de l’Etat.
Au début de son règne Louis XIII n’a que huit ans. La reine mère, Marie de Médicis tente de conserver le pouvoir durant quelques années. Elle recourt à des conseillés italiens quelle place au centre de songouvernement et cultive de chaleureuses relations avec L’Espagne. Ces deux constantes dans la politique de la reine mère son une provocation pour le jeun roi qui est relégué dans un coin du Louvre. Louis XIII accède véritablement au pouvoir le 24 avril 1617 non sans efforts, car il lui faut combattre sa propre mère pour pouvoir s’imposer en tant que souverain véritable. C’est en 1624 que le cardinal deRichelieu devient le conseillé officiel du roi. Les trois constantes du programme de la politique intérieur du cardinal sont : L’abaissement du pouvoir des grands féodaux, la rationalisation du système administratif et la lutte contre les protestants.
Les deux hommes partages les mêmes idées sur la grandeur de la France et de nombreuses réformes marqueront profondément le pays. Louis XIII rétablitl’autorité royale. En plus des nombreuses guerres pour agrandir le royaume il veille à centraliser les autorités locales. Cette mesure est une constituante essentielle de l’Etat absolutiste. En plus de la centralisation qu’il amorce le roi attache une importance toute particulière à l’affaiblissement des grands. Cet affaiblissement se met en place par l’affirmation de son propre pouvoir. Il...
tracking img