L'exposition coloniale de 1931

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 13 (3089 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
L'exposition coloniale de 1931

Introduction :

« Le but essentiel de l’Exposition est de donner aux Français conscience de leur Empire ». Propos du Ministre des Colonies, Paul Reynaud.
Le 6 mai 1931, s'ouvre à l'Est de Paris, dans le bois de Vincennes et autour du lac Dausmesnil , une première Exposition coloniale Internationale et des Pays D'outre-Mer.
Les dirigeants de la IIIe Républiqueveulent avec cette manifestation festive convaincre l'opinion publique du bien-fondé des conquêtes coloniales ainsi que de développer un outil économique au service des industriels métropolitains et coloniaux. Pendant plus de six mois, le vaste Empire français - 22 fois plus grand que la France - va éblouir les quelques huit millions de visiteurs venus voir le faste exotique et "la prodigieuseactivité de notre Empire d’Outre-Mer, son incomparable développement, ses richesses présentes et les perspectives qu’il ouvre à nos activités et à nos espoirs", déclare Lyautey dans son discours inaugural. A partir de cette déclaration, on peut se demander si l'exposition coloniale reflète à l'exactitude les attentes des grands dirigeants et si celle-ci est l'image de la France de 1931 ? Dans unpremier temps, nous allons nous questionner sur la date de cet événement, pour ensuite traiter le déroulement de l'exposition coloniales enfin nous conclurons sur un bilan contrastée et sur les mouvements associés à cette exposition.

Première Partie : Pourquoi l'année 1931 ?

A. La Iere Guerre Mondiale et le rôle des colonies

Les colonies de l'empire français ont joué un rôle important lorsde la Iere Guerre Mondiale. Elles fournissent aux alliés des soldats, de la main d’œuvre dans les usines et des matières premières. L’effort de guerre se traduit par l'intervention 800 000 soldats et par l'intervention de 220 000 travailleurs. Dans l'armée, les troupes « indigènes » comptent à leur actif bon nombre de faits d'armes particulièrement glorieux et leur rôle ne saurait êtresous-estimé. Les troupes de l'Armée d'Afrique, grâce à leur qualités guerrières, sont choisies pour participer aux combats les plus durs sur le front de France chaque fois que la situation l'exige4. (Par exemple, lors de la bataille de la marne de 1914). Alexandre Millerand alors ministre de la guerre  parle de ces soldats comme « Disciplinés au feu comme à la manœuvre, ardents dans l'attaque, tenaces dans ladéfense de leurs positions jusqu'au sacrifice, supportant au delà de toute prévision les rigueurs du climat du Nord, ils donnent la preuve indiscutable de leur valeur guerrière. Cette implication lors du conflit a montrer à la métropole l'importance de ces colonies. L'exposition coloniale est alors une manière de leur donner un hommage et de les présenter aux populations de la métropoles.

B.Les expositions coloniales précédentes.

L'exposition Coloniale Internationale de Paris s'insère après une longues séries de manifestation nationales et internationales qui prirent leur essor dans la première moitié du XIXe siècle.Ce n'est qu'avec la création des expositions universelles que les images coloniales trouvent leur premières grandes mise en scène. Particulièrement à Londres et àParis, capitales d'empires et rivales en gloire planétaire. En 1851, à Londres, il s'y déroule la première exposition universelle où l'on peut voir une reproduction en taille réelle d'un éléphant par exemple. En 1855, la France rend un premier hommage à l’Algérie à Paris. Ce n'est qu'à partir des années 1900 que les expositions prennent de l'ampleur, on n'affiche plus que les colonies d'un pays maiscelles de tous les empires. Dans Paris, on peut retrouver à l'époque des villages sénégalais ou encore algériens qui attirent l’œil du public de la France d'Europe. Devant le succès rencontré par les quartiers coloniaux des expositions nationales ou universelles, l'idée se fait jour d'organiser une grande manifestation d'Outre-Mer. Marseille décide de s'investir dans ce projet. Le docteur Heckel...
tracking img