L'histoire du roms

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1405 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 19 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
La langue romani a montré qu'il est étroitement liée à celles qui sont parlées dans le centre et le nord de l'Inde. Ils sont originaires du sous-continent indien ou de ce qui est maintenant le nord de l'Inde et certaines parties du Pakistan. La langue romani est habituellement inclus dans les langues indo-aryennes centrales (avec hindi occidental, Bhili, le marathi, Goudjrati, Khandeshi, duRajasthan, etc.)

Romani et en punjabi partagent quelques mots et des systèmes grammaticaux similaires. Une étude de 2003 publiée dans Nature suggère que la langue Romani est également liée à Cinghalais, qui est parlé en Sri Lanka. On pouvons dire que la langue romani est parfois considéré comme un groupe de dialectes ou une collection de langue qui se ressemblent.
[pic]La langue n'est pas unelangue officielle, mais est reconnue comme une langue minoritaire dans nombreux pays.
Les Dialectes des roms d'aujourd'hui sont différenciés par le vocabulaire accumulé depuis leur départ de l'Anatolie, ainsi que par l'évolution phonétique divergente et les traits grammaticaux. Nombreux Roms ne parlent pas la langue ou ils parlent diverses langues nouveaux mais avec l’influence de romani.
il y atrois catégories de dialectes :
Les plus anciens dialectes: sony Mećkari (de Tirana), Kabuʒi (de Korça), Xanduri, Drindari, Erli, Arli, Bugurji, Mahaʒeri (de Pristina), Ursari (Rićhinari), Spoitori (Xoraxane), Karpatichi, Polska Roma , Kaale (de la Finlande), Sinto-manouche, ou le dialectique Baltique.
Listen
Read phonetically
 
Dictionary - View detailed dictionary

1. adjective
1.similaire
2. semblable
3. analogue
4. comparable
5. pareil
6. presque la même
7. vraisemblable
8. presque pareille
[pic]
Dans le second il ya Ćergari (de Podgorica), Gurbeti, Jambashi, Fichiri, Filipiʒi (de Agia Varvara) et un sous-groupe des dialectes Vlax de la Roumanie et la Bulgarie.
Le troisième comprend le reste des dialectesdits Vlax, y compris Kalderash, Lovari, Machvano.

Population

est difficile de définir avec précision des critères d'appartenance et le nombre exact des Roms car comme pour la plupart des minorités, les nombreuses unions mixtes avec des non-Rom, la sédentarisation (seulement 2 % d’entre eux sont du voyage en Europe) et l'acculturation (ou intégration, selon les points de vue) progressent àgrande vitesse.
Des estimations laissent à penser qu'il y a approximativement 8 à 10 millions de Roms dans le monde[146]. Entre 7 et 10 millions vivent en Europe. Les plus grandes concentrations de Roms se trouvent dans les Balkans, en Europe centrale et de l'Est, aux États-Unis, et en Amérique du Sud. De plus petits groupes vivent dans l'Ouest et le Nord de l'Europe, au Moyen-Orient, et enAfrique du Nord.
Les pays où les populations roms dépassent le demi-million sont la Roumanie, la Bulgarie (un point qui a agité certains esprits avant l'intégration de ces pays dans la Communauté européenne), les pays de l'ex-Yougoslavie, l'Espagne, les États-Unis, la Hongrie, la Turquie, le Brésil et l'Argentine. Les Roms sont nombreux aussi en République tchèque et en Slovaquie.
En 1971, le congrèsdes associations et mouvements militants roms adopta le Drapeau Rom comme symbole du peuple Rom. Sur un fond vert (qui symbolise la Terre fertile) et bleu intense (le Ciel, la liberté), est posé le Chakra (roue solaire à vingt-quatre rayons, symbole de la route et de la liberté), du rouge de l'empereur Ashoka ou Ashok, comme on le voit en tête d'article.
Il y aurait actuellement en France entre350 000 à 500 000 Roms, dont la quasi totalité est de nationalité française[147].
La culture

Les Roms traditionnels accordent une grande valeur sur la famille nombreuse. La virginité est essentielle pour les femmes célibataires. Les hommes et les femmes se marient souvent jeunes, il ya des controverses dans plusieurs pays au cours de la pratique du mariage des enfants roms. La loi Romani...
tracking img