L'influence de schopenhauer dans fin de partie, beckett

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1571 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 25 mars 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
SCHOPENHAUER

I. Schopenhauer
II. La pensée de l’auteur
III. Schopenhauer dans Fin de Partie, S.Beckett

Schopenhauer

Arthur Schopenhauer (1788-1860)

Philosophe allemand issu d’une riche famille de banquiers, Arthur Schopenhauer a suivi les cours de Fichte et du sceptique Schulze. Après une série de voyages en Europe, il entreprend des études de sciences naturelleset de philosophie. Il vit en solitaire, sans responsabilité civile, enclin à la mélancolie et au cynisme.

Dès 27 ans, Schopenhauer avait conçu les principes de son système philosophique, qu'il définira dans son ouvrage majeur, Le monde comme volonté et comme représentation (1818), paru trois ans plus tard dans l'incompréhension générale. Sa philosophie ne connaîtra qu’un succès tardif aprèsune seconde édition de son œuvre, et le fit connaître dans l’Europe entière. Sa pensée est celle d'un pessimiste athée.
Méprisant la religiosité et le romantisme des grands systèmes idéalistes, c’est au kantisme qu’il s’attaqua : le monde n’est qu’une perception illusoire produite par une volonté absurde.

Il est chargé de cours à l'université de Berlin en 1819, mais il n'obtient pas de chaire. Àpartir de 1833, il se retire à Francfort-sur-le-Main où il rédige les Deux Problèmes fondamentaux de l'éthique (1841), Parerga et Paralipomena (1851). À soixante-cinq ans, il devient célèbre, le public retenant de sa philosophie son pessimisme.

Vivant en solitaire, avec sa chienne Atma, Arthur Schopenhauer subit une longue traversée du désert sans pouvoir faire reconnaître sa pensée. Saphilosophie, inspirée de celles de Platon, de Kant et des religions hindoues, lui permit d’acquérir une renommée à la fin de sa vie grâce notamment, à quelques disciples et à des ouvrages sous forme d'aphorismes (Parerga et Paralipomena) qui facilitèrent la diffusion de sa doctrine. Son influence est perceptible chez Nietzsche, Wagner ou Thomas Mann.

Bibliographie

- De la quadruple racine duprincipe de raison suffisante (1814)
- De la vision et des couleurs (1816)
- Le monde comme volonté et comme représentation (1818)
- De la volonté dans la nature (1836)
- Les deux problèmes fondamentaux de l'éthique (1841)
- Parerga et Paralipomena (1851)

La pensée de l’auteur

La force de la volonté

Schopenhauer professe que le monde est tel que nous le connaissons, parcela même que ses phénomènes ne sont rien d'autre que nos sensations, et ses lois nos idées. Ce phénomène, Schopenhauer le nomme «représentation»; ainsi, le monde est «ma représentation». Mais il y a plus: la pensée elle-même n'est qu'un phénomène.

Toute la philosophie de Kant consiste dans la distinction du phénomène et du noumène. Le phénomène est ce qui nous apparaît, c'est-à-dire lareprésentation que nous nous faisons des choses. Le noumène est la chose en soi, inaccessible à notre connaissance, qui n'atteint jamais que le phénomène. Or, Schopenhauer déclare que la grande découverte de sa vie est celle de la chose en soi. Kant ne l'a pas trouvée parce qu'il la cherchait en dehors de lui; Schopenhauer, qui s'est affranchi du principe de raison, l'a découverte au-dedans de lui-même, etc'est la volonté. Et il entend par là, la volonté intuitivement sentie en nous, force pure, sans individualité. Toute action d'un corps n'est qu'une objectivation de cette volonté universelle. Le monde lui-même ne se compose que des manifestations de cette volonté inconsciente et aveugle, s'élevant par degrés de la matière inorganique à la raison humaine, en passant par l'irritabilité des planteset la sensibilité des animaux, puisque la vie est une lutte pour l'existence où l'on est sûr d'être vaincu, c'est-à-dire de mourir. L'intelligence n'est qu'un agent de la volonté chargé de pourvoir à la vie de l'individu.

Comment se délivrer de l'égoïsme

Le fond de la conscience humaine elle même ne serait que cette tendance irrésistible au vouloir-vivre, illusion fatalement...
tracking img