L apprenti

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1756 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 8 juillet 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Interrogations sur la Franc-Maçonnerie
le Mar 10 Mai - 22:15
Le statut d'apprenti est le plus enviable de la maçonnerie parce qu'il est celui de la découverte. L'apprenti n'est pas muet pour tout le monde, il l'est pour les autres mais il ne l'est pas pour lui-même. Tout l'interroge dans ce qu'il voit et entend et l'apprenti n'en finit pas de commenter dans sa tête, de se poser des questions,d'être d'accord ou pas d'accord.
Apprendre à écouter n'est pas une mince affaire car il s'agit en fait d'un dialogue à trois : l'autre, moi en tant qu'écoutant, moi en tant que commentant. C'est déjà un beau désordre dans la tête ! Ensuite il faut apprendre à ne pas réagir mais à réfléchir. En loge on entend de bien belles bêtises parfois, ou ce que l'on assimile à des bêtises, et il faut laisserla bêtise se dérouler tout son long, ne pas l'interrompre alors qu'on est tenté de le faire.
C'est un apprentissage décisif parce qu'il est indispensable dans la suite de la vie maçonnique : il est interdit de réagir, de huer ou d'applaudir, d'interrompre. Mais on a le droit de rigoler, quand même l'apprenti participe pleinement à la vie de la loge. Cette année d'apprentissage n'est pas uneannée d'isolement : il apprend aussi à connaitre les autres membres, à se choisir des affinités. Les apprentis sont "encadrés" par un officier de la loge que l'on nomme "deuxième surveillant". Rien de bien terrible, c'est seulement un référent qui va expliquer, répondre aux questions des apprentis, provoquer le débat entre eux sur certains sujets. Il y a aussi les agapes, après la tenue : ici lesapprentis causent librement (sauf dans certaines loges où les agapes sont ritualisées, mais c'est chiant !) sur n'importe quel sujet. Et il y a des réunions périodiques chez l'un ou chez l'autre, entre apprentis avec le deuxième surveillant. Et puis on se téléphone, on bouffe ensemble, tiens tu travailles à deux pas de chez moi, allons boire un coup de soir, etc.

La planche de l'apprenti, c'est trèsvariable selon la loge. Souvent il s'agit d'un exposé sur le symbolisme de l'apprenti. Alors il faut travailler le sujet que l'on choisit souvent librement, on en parle avec le surveillant ou avec un autre, puis on présente le travail en loge. Et la loge va alors voter sur la qualité du travail et sur le comportement de l'apprenti (assiduité) pour son passage au grade de compagnon.
Ce n'est pasune thèse comme le dit Spirale, c'est un exposé que l'on situe au niveau de l'apprenti lui-même. Ce qui est demandé, c'est un effort réel. Une planche d'ouvrier sera apprécié par rapport à l'effort que fait celui qui n'a pas l'habitude d'écrire et d'organiser ses pensées. Mais une planche très brillante où l'on sentira qu'elle a été faite rapidement par un apprenti prof de philo sera jugéesévèrement. On demande un dépassement de son propre niveau.

Oui, la mixité culturelle est réelle dans la plupart des loges. De bac - 5 à bac +5 ! Un cuisinier avec son CAP de cuisine a une foule de chose à apprendre aux frères, autant qu'un docteur en physique : c'est cette diversité qu'on recherche.

On est toujours embêté par cette histoire de grade ou degré en maçonnerie. Cela peut vite secomprendre comme une hiérarchie alors qu'il ne s'agit pas du tout de cela. Et il ne faut jamais hésiter à le rappeler à certains maîtres qui parfois l'oublieraient ! Les degrés (plutôt que grades) doivent être comparés à des marches d'escalier. Si tu es sur la première marche, tu es moins avancé que celui qui est sur la 10ème. Mais la première marche et la dixième d'un escalier n'ont pas hiérarchie entreelles, elles sont juste placées à des niveaux différents.
Il est de coutume de dire que l'on est toujours apprenti. Pour certains c'est une clause de style. Pour moi, c'est une réalité : le franc-maçon ne cesse pas d'être apprenti lorsqu'il passe compagnon puis maître, c'est un cumul. On reste apprenti et on doit continuer à apprendre, comme une formation continue. On doit continuer à...
tracking img