élections de 1974

Pages: 7 (1747 mots) Publié le: 13 janvier 2014
Une France coupée en deux, R. Barillon, Le Monde 21 mai 1974


Le texte que nous avons ici est un article publié le 21 mai 1974 dans Le Monde, journal créé en 1944 d’orientation de gauche. L’article est rédigé par Raymond Barillon, journaliste socialiste au Monde. Il écrit cet article deux jours après les élections de 1974. Ces élections étaient des élections précipitées. Eneffet, Georges Pompidou, président de 1969 à 1974 meurt le 2 avril 1974. Il laisse donc la place de président vacante, il faut organiser de nouvelles élections. A ces élections arrivent de nombreux candidats, de plusieurs partis. C’est l’occasion pour toutes les forces politiques de s’affronter. C’est ce dont nous parle Raymond Barillon. Mais la droite et la gauche arrivent dans des conditionsdifférentes : la gauche est unie et soutient François Mitterrand alors que la droite est divisée (deux représentants de la majorité : Jacques Chaban-Delmas et Valery Giscard d’Estaing). Ces élections se déroulent dans un contexte de crise économique mondiale depuis 1973 et la crise pétrolière. Il y a un phénomène de récession industrielle. Déjà le gouvernement précédent cherchait la solution à cette criseet balançait entre relance et austérité. A ces élections deux candidats se démarquent : Valery Giscard d’Estaing, ancien ministre des Finances de Georges Pompidou, candidat de l’UDF (Union pour la Démocratie française) ; et François Mitterrand, candidat socialiste. Ces élections furent remportées par Valery Giscard d’Estaing de justesse, premier candidat issu d’un parti non gaulliste depuis ledébut de la Ve République. Ce sont les résultats de ces élections que Raymond Barillon nous commente ici.
En quoi ces élections sont-elles représentatives d’un changement dans le paysage politique français ?
D’abord, les élections montrent l’émergence de deux partis forts sur la scène politique française et cette bipolarité se retrouve sur le territoire. Puis, on remarque que la gauche, même sielle échoue à ces élections, en sort renforcée.





A l’issu de ces élections, le parti de droite l’UDF et le parti de gauche le PS sortent les deux partis forts. Ces deux partis semblent émerger pour ainsi dessiner la vie politique française, à défaut du parti centriste. C’est ce que nous allons étudier dans cette première partie.
Raymond Barillon titre son article « Une France coupée endeux » pour montrer qu’à l’issue de ces élections le paysage politique se redessine en France et se découpe entre deux orientations politiques principales : la droite et la gauche. Avec un score de 49,33%, jamais atteint, le Parti Socialiste concurrence réellement l’UDF et montre bien cette division des Français. En effet, Valery Giscard d’Estaing devance son adversaire de seulement 342 000 voix(l.1), ce qui est très peu. Cela montre bien qu’en plus d’être au second tour, ce qui prouve déjà leur importance pour les Français, ces partis représentent l’ensemble des Français : ils sont pratiquement à égalité au second tour avec un taux de participation à plus de 87%. La France apparait donc bien « coupée en deux » (l. 20) entre une droite qui certes, est au pouvoir mais qui n’a pas obtenu unegrande majorité et une gauche qui parait de plus en plus forte.
On voit donc une « coupure en deux » (l.26) de la France : avec un taux de participation si élevé la France est bien représentée et les scores si serrés montrent l’importance de ces deux partis et le fait qu’ils divisent la France presque parfaitement. L’auteur parle d’équilibre « presque imparfait » à la ligne 26 pour montrer cettedivision qui parait trop nette.
De plus, le recul voire la disparition du parti du centre renforce cette idée d’une France divisée en deux. En effet, le centre étant « voué à n’avoir plus d’existence propre » (l.19), la droite et la gauche prennent le devant et sont ainsi prééminents sur la scène politique. On assiste à un processus de recul de certains partis politiques au profit de...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • 1974
  • Les élections
  • Election
  • Election
  • Les election
  • Les elections
  • Elections
  • election

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !