Étude d'un texte philosophique de kant

1702 mots 7 pages
1

Corrigé: Étude d'un texte philosophique de Kant
Introduction
La question de l'origine des passions est l'enjeu d'un débat philosophique important, puisqu'elle soulève le problème de la nature humaine. Descartes, dans son traité des Passions de l'âme, considère ainsi que les passions sont inhérentes à l'homme, dans la mesure où elles sont liées à sa constitution corporelle. Kant, au contraire, affirme que les passions ne sont pas inscrites dans la nature de l'homme, mais produites par son existence sociale : l'homme ne devient passionné que dans la société, au contact de ses semblables. II n'est pas dans sa nature d'être passionné. Mais pourquoi Kant situe-t-il l'origine des passions dans la vie sociale ? Pourquoi l'homme est-il originellement dénué de passion ? Nous tenterons de répondre à ces questions dans une étude détaillée du texte qui nous est présenté.
I. La nature humaine n'est pas passionnée (lignes 1 à 5)
A) La nature humaine
Dans une première étape du texte (lignes 1 à 5), l'auteur commence par nous indiquer que l'homme n'est pas passionné par nature : "Ce ne sont pas les excitations de sa nature qui éveillent en l'homme les passions"(lignes 1-2). Que veut dire Kant lorsqu'il nous parle de la "nature" de l'homme ? Le terme de nature semble désigner tout ce que l'humanité possède de façon innée, indépendamment de ce que la vie en société ou l'éducation lui apporte : pour concevoir la nature de l'homme, il faut donc imaginer son existence en dehors de la société, comme le fait Rousseau dans son Discours sur l'origine et les fondements de l'inégalité parmi les hommes. Les terme "primitivement" (ligne 3) et "dispositions" (lignes 3 et 12) se rapportent eux aussi à cet état naturel de l'homme où il n'a subi aucune influence de la société. Une disposition est en effet une capacité possédée de façon innée, et susceptible de se développer par l'éducation.
B) Besoin et passion
Comment se caractérise alors cette nature humaine ? D'après Kant, seuls

en relation

  • Philosophie et religion
    7263 mots | 30 pages
  • Kant le sujet
    2799 mots | 12 pages
  • Kant
    501 mots | 3 pages
  • Ex dissertation
    3762 mots | 16 pages
  • Bourdieu, le goût des sens et le goût de la reflexion
    1383 mots | 6 pages
  • Commentaire du texte de kant sur le travail
    2090 mots | 9 pages
  • la paresse et la laxhte de kant
    635 mots | 3 pages
  • l idee de bonheur au siecle des lumieres
    1131 mots | 5 pages
  • Philosophie : Introduction
    1059 mots | 5 pages
  • Peut-on avoir des exigences à l'égard d'autrui
    42768 mots | 172 pages