Les passions sont-elles destructrices ?

1824 mots 8 pages
Philosophie

Le mot passion vient du latin pati qui signifie : souffrir. La passion est donc destructrice pour le sujet qui la vit, mais elle est aussi négation même de son objet. Si dans le désir ponctuel, l’objet est le moyen de la satisfaction, dans la passion il est vidé de toute substance. Ainsi, l’alcoolisme est une passion parce que l’alcool n’est plus ce que recherche l’individu mais le mode même par lequel celui-ci se rapporte au monde ou le perçoit. Comment, alors, définir la passion si elle est avant tout abstractive et vide, et si de plus elle peut avoir des conséquences néfastes chez la vie des Hommes ?

Les passions sont-elles destructrices ?

Or, toutes les passions ne sont pas mauvaises. Par exemple, cet amour pour la vérité qui est le moteur de toute connaissance et la caractéristique du sage peuvent être considérés comme mauvais ?

C’est-à-dire que les passions ne sont jamais en elles-mêmes ni bonnes, ni mauvaises et qu’elles n’engagent qu’une réflexion sur l’origine des idées.

Certes les passions peuvent être destructrices par leurs caractères violent et impérieux.

Tout d’abord, on peut devenir esclave des passions. Ainsi, toute passion dominant la raison ne peut être que mauvaise puisqu’elle rend esclave à celui qui y est soumis et elle est quelquefois nuisible à autrui ou à soi-même notamment la passion ne dépend pas de notre volonté. Par exemple, l’avare ne peut rien contre sa passion puisque ce n’est pas lui qui a décidé d’adorer l’argent plus que tout l’argent économisé. Il ne peut que s’y soumettre jour par jour puisque l’avare n’aura jamais assez d’argent pour se satisfaire notamment dans L’Avare de Molière, le personnage principal Harpagon préfère sa cassette de dix mille écus à renoncer à sa jeune fiancé Marianne et même il accepte le mariage entre cette jeune fille et son fils parce que le père de cette dernière a accepté de payer tous les frais de cérémonie. Cela montre que le

en relation

  • Les passions sont-elles desctructrices?
    1651 mots | 7 pages
  • La passion est-elle destructrice ?
    3383 mots | 14 pages
  • Étude d'un texte philosophique de kant
    1702 mots | 7 pages
  • Kan: education
    2000 mots | 8 pages
  • Plan détaillée d'une dissertation sur une citation de paul bénichou (phèdre)
    629 mots | 3 pages
  • Violence dans la femme et le pantin
    4988 mots | 20 pages
  • Texte
    1924 mots | 8 pages
  • Andromaque de racine
    464 mots | 2 pages
  • le monde des passions
    6998 mots | 28 pages
  • tartuffe
    911 mots | 4 pages