2Ddfghg

1607 mots 7 pages
En Belgique, les provinces sont des subdivisions régionales.
La Région wallonne et la Région flamande sont divisées chacune en cinq provinces. Tandis que la Région de Bruxelles-Capitale n'en comporte aucune.
Les provinces sont également subdivisées en arrondissements administratifs (la région de Bruxelles-Capitale comporte un seul arrondissement).
De 1830 jusqu'à 1995, le nombre de provinces belges était de neuf, seul la Province de Brabant était à cheval sur les trois régions (et incluant totalement la région de Bruxelles-Capitale). Les frontières de ces neuf provinces datent de la période néerlandaise entre 1815 et 1830. Avant cela, les provinces ont pour origine l'occupation française en 1795-1815 quand les révolutionnaires français découpèrent les Pays-Bas autrichiens, la Principauté de Liège et la Principauté de Stavelot-Malmedy en 9 départements : la Dyle, les Deux-Nèthes, l'Escaut, les Forêts, le Jemmapes, la Lys, l'Ourte (suite au vote populaire exprimé le 17 février 1793), la Meuse-Inférieure et la Sambre-et-Meuse.
Un changement constitutionnel a fait dépendre les provinces des Régions et non plus du pouvoir fédéral, ce qui a nécessité la scission de la province de Brabant, en dehors de Bruxelles, en deux nouvelles provinces (Brabant flamand et Brabant wallon). Depuis lors, Bruxelles n'est plus soumise à la division en provinces mais a toutefois gardé quelques éléments du niveau provincial (principalement un gouverneur et un vice-gouverneur).
Il y a en Région wallonne des discussions quant à la pertinence du découpage de l'espace wallon en provinces, et l'idée de la suppression de celles-ci fut avancée, sans concrétisation jusqu'à présent.

Conseil provincial
Les élections du conseil provincial au suffrage universel direct ont lieu tous les 6 ans en même temps que les élections communales. Le nombre d'élus dépend de la population de la province.
Le Conseil provincial édicte les règlements provinciaux. Il se réunit au moins dix fois par an. Ses

en relation