AGRESSIVITÉ CHEZ LES JEUNES ENFANTS : UN RAPPORT DE RECHERCHE D’UNE ÉTUDE DÉJÀ EXISTANTE

Pages: 9 (2094 mots) Publié le: 5 août 2014
Équipe # 9

AGRESSIVITÉ CHEZ LES JEUNES ENFANTS : UN RAPPORT DE RECHERCHE D’UNE
ÉTUDE DÉJÀ EXISTANTE

2
Introduction
« La gentillesse s’improvise et l’agressivité se prépare.»
Philippe Bouvard
Voilà le genre de réflexion qui règne dans la société contemporaine, mais d’où part cette
agressivité et qu’est-ce quelle engendre? On parle souvent de violence dans la société, que celleci estomniprésente, mais cette violence engendre t-elle une hausse des comportements agressifs
chez l’être humain qui s’y expose?

La recherche d’une définition unique de l’agressivité est un défi de taille pour la communauté
scientifique, puisque c’est un concept complexe, multidimensionnel et multicontextuel
(Tremblay & Côté, 2005, cité par Schneider, 2009, p.25). « L’agressivité est généralementconçue comme un ensemble de comportements dirigés vers autrui dont l’intention est de faire du
mal ou de blesser cette ou ces personne(s) » (Berkowitz, 1981, cité par Schneider, 2009, p.26).
Pour partir d’une source quantitative d’informations, certains chercheurs se sont concentrés sur
l’agressivité physique en opérationnalisant celle-ci

par

la fréquence d’observations decomportements mesurables de nature agressive et physique (Schneider, 2009). Pour étudier ce
sujet, plusieurs modalités telles que les échelles comportementales, la nomination par les pairs,
l’observation directe et indirecte et des entrevues, etc. venant de nombreuses sources (les parents,
les enseignants, les pairs et l’enfant lui-même) s’offrent aux chercheurs (Schneider, 2009).
L’utilisation de cesmesures, particulièrement les échelles comportementales, est souvent globale
et l’agressivité peut être confondue avec d’autres problèmes perturbateurs tels que l’opposition et
l’hyperactivité (Schneider, 2009 et Tremblay et al., 1999). Il est également possible de remarquer
avec l’étude de cette problématique que les corrélations entre les différents informants sont
souvent faibles ou modérées,ce qui laisse croire que l’observation de certains comportements

3
laisse place à l’interprétation de ceux qui les regardent (Little et al., 2003, cité par Schneider,
2009, p.32). De nombreuses études longitudinales et transversales menées au cours des 20
dernières années ont abouti à la conclusion que l’agressivité physique pendant l’enfance était un
des meilleurs prédicateurs de ladélinquance et de la criminalité à l’adolescence et à l’âge adulte
(Gimenez & Blatier, 2004). Les enfants les plus agressifs sont à très haut risque de rencontrer de
sérieux problèmes d’adaptation sociale (Farrington, 1994, cité par Paquette, 2004, p.1). Puisque
la population étudiée est souvent composée de jeunes enfants, cela mène à se demander à quel
point les conclusions de ces études, portantsur l’agressivité, peuvent influencer les stéréotypes
sociaux et influencer la stigmatisation de certains enfants (Schneider, 2009). On remarque
également que les comportements dits agressifs sont souvent difficiles à étudier parce qu’ils sont
souvent commis hors de la supervision d’un adulte et/ou commis dans des lieux inaccessibles
aux chercheurs (salle de bain, vestiaires, etc.) (Pellegriniet Bartini, 2000, cité par Schneider,
p.31).

Méthodes de recherche
En se basant sur des recherches précédentes sur l’agressivité physique des enfants d’âge
préscolaire, Tremblay et al. (1999) ont remarqué que celles-ci ne faisaient pas de distinction
entre l’agressivité verbale et physique et des comportements comme la compétition et la
désobéissance. Ces études ne pouvaient, non plus,nous informer sur l’âge d’apparition de ces
traits, leur fréquence et leur fluctuation dans le temps. Puisque la manifestation de
comportements d’agressions physiques se situe à son apogée un peu avant l’âge de 2 ans
(Paquette, 2004), Tremblay et al. (1999) ont étudié la fréquence et l’apparition des différentes
formes d’agressions physiques chez des enfants de 17 mois par un questionnaire,...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Les fondements d’une vraie autonomie chez le jeune enfant
  • Etude piagetienne d'une enfant d'âge pré scolaire
  • Agressiviter chez l'adolescent
  • Agressivité chez un alzheimer
  • Les jeunes enfants
  • Analyse d'une phobie chez un enfant de 5 ans : le petit hans
  • RAPPORT DE STAGE Etude d'une installation electrique
  • etude de l existant travelling

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !