Analyse comparative

1312 mots 6 pages
LAVENANT
Sophia
ESRA 3V B1

Analyse du documentaire

Analyse, critique de trois films: Nanouk l'esquimau, Eux et moi, Les maîtres fous. Comparaison en fonction de la narration, du récit, du choix et de la voix off. Etudier comment ces trois films abordent l'ethnographie selon un certain point de vue. Evaluer l'efficacité des procédés. Se servir d'autres films vus en classe pour l'argumentation. |

1.) Nanouk l'esquimau: Le film débute directement sur le personnage principal, qui nous fait découvrir l'univers dans lequel il évolue: le pôle Nord. Par des gros plans sur son visage, le réalisateur nous fait découvrir l'expressivité d'un peuple tout entier, par le biais d'un seul d'entre eux. Durant les cinq premières minutes, le spectateur apprend à connaître la famille de Nanouk toute entière, à la manière d'un long métrage de fiction. Le commentaire écrit (le documentaire étant muet) nous donne autant d'informations que possible sur ces personnages, d'une façon similaire à une voix off dans une fiction.
Aborder l'ethnographie sous un tel angle permet à Flaherty de focaliser l'attention du spectateur et sa sensibilité sur ces êtres qu'il croit connaître et qui lui apparaissent désormais comme protagonistes d'une histoire qui va lui être racontée. Le format documentaire étant à l'époque totalement innovant, le réalisateur s'inspire consciemment ou inconsciemment d'un procédé déjà connu du public, celui de la fiction.
C'est d'ailleurs si vrai que les personnages présentés à l'écran ne sont pas nécessairement de la même famille, ou tout du moins ne correspondent pas réellement aux places qui leur sont attribuées dans le film.
On retrouve ensuite toutes les caractéristiques de la forme documentaire que l'on connaît aujourd'hui: les personnes sont représentées dans leurs activités quotidiennes, ce qui permet au spectateur de découvrir un univers inconnu. Ces habitudes (plus ou moins mises en scène) creusent le fossé qui sépare public et peuplade

en relation

  • Analyse comparative
    807 mots | 4 pages
  • Analyses comparatives
    2695 mots | 11 pages
  • Analyse comparative
    70130 mots | 281 pages
  • Analyse comparative
    299 mots | 2 pages
  • analyse comparative
    5453 mots | 22 pages
  • Analyse comparative
    1342 mots | 6 pages
  • Méthode: analyses comparatives
    296 mots | 2 pages
  • analyse de systéme comparative
    1698 mots | 7 pages
  • Analyse comparative des quilibres
    341 mots | 2 pages
  • Analyse comparative de l'imge
    2790 mots | 12 pages