savoir et pouvoir

Pages: 5 (1127 mots) Publié le: 27 janvier 2015
La modalité du savoir est un système de reconnaissance imposé et admis comme vérité.

Mary DOUGLAS « Comment pense les institutions ». Elle répond que les institutions ne pensent pas. Elle reprend DURKHEIM sur sa théorie selon laquelle « nous pensons à travers les institutions qui en réalité pensent pour nous ». C’est ce que l'on appelle les représentations. DOUGLAS les appelle le savoir. Lesavoir est donc une représentation instituée. « La rationalité individuelle est d'abord une rationalité institutionnellement partagée ». Cela veut dire que l'individu est défini par l'institution.

L'être humain est définit par l'institution, la première étant le langage. Quand on nomme quelque chose ou quelqu'un (Sartre: « lorsque l'on nomme une chose ou un individu, l'objet ou la personne aperdu son innocence »). À partir du moment où on nomme le réel on l'invente. Par le biais du langage on va donner une symbolique/signification au monde qui nous entoure et ainsi transmettre un savoir. Pour Mary DOUGLAS il n'y a pas d'institution sans un savoir légitimé. L'institution est un savoir légitimé car pour elle « construire du lien social et construire du savoir sont une seule et mêmeopération ». il n'y a pas de regroupement légitimé sans institution et dire qu'une institution crée du lien social ça veut dire qu'il y a du savoir.

Un savoir légitimé c'est le savoir qui est considéré comme LE savoir, comme vrai. L'institution est un savoir légitimé par le pouvoir. Lorsqu'on regarde l'histoire du travail social et plus précisément de l'éducation spécialisée on voit qu'en fonction desépoques on est passé de dénomination comme l'asocial à l'inadapté social. A chaque fois qu'on entend inadapté aujourd'hui on trouve cela stigmatisant. Ce sont des constructions de savoir (on construit des publics) qui n'ont rien à voir avec le réel (la personne et non sa catégorie). La connaissance humaine a créé des segments. Les termes sont performatifs (dans le réel ils créaient des choses), onnous fait entendre le monde social à partir de catégorisation qui non rien à voir avec la réalité mais qui est construite à partir de savoir. Cependant, les personnes n'ont pas la liberté de leur propre qualification. L'usager devenu un précaire et envisagé comme tel. Ensuite, le traitement et les dispositifs mis en place le sont en fonction de ce savoir.

Un savoir légitime est un savoircoercitif qui s'impose à nos et parfois sans même qu'on s'en rende compte. En règle générale on l'accepte car c'est à partir de ce savoir que nous même commençons à penser.

Archéologie du savoir:

La démarche méthodologique a été de comprendre la société, ce qui s'y produit dans le réel à partir d'une construction du savoir. FOUCAULT à démarrer une démarche archéologique c'est à dire historique surla prise en compte du fou. On considérait que le fou était celui qui était doté d'un savoir ésotérique, maléfique... et il fascinait. Au démarrage de la modernité il a été considéré comme le déraisonnable, il n'est pas doté de raison et on l'a enfermé pour « tenter de le réparer » à travers de nombreuses sévices. Ce qui était important en l'homme c'était la raison et un individu qui n'exerce passa liberté en fonction de cette raison doit être redressé, corrigé. Les fous ont ensuite étaient considéré comme des malades mentaux et on les a traité comme des personnes humaines (égales à nous). FOUCAULT a également montré comme le registre du savoir construisait des catégories en prenant un autre exemple qui est celui des détenus (« Surveiller et punir »).

[Jusque dans les années 75, lepère FABRE (paranoïaque pervers) accueille des jeunes femmes déficientes à qui il a donné une identité, ils les appellent les hunor (elles ne sont pas vraiment humaine) et il invente un langage pour leur parler. En 1975 une des résidentes décèdent et à partir de ce moment on a découvert ce qui se passait là bas].

Ce n'est pas parce que la société change et qu'on a un regard sur le passé comme...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Tout savoir est il un pouvoir
  • Tout savoir est il un pouvoir
  • Savoir, pouvoir et formation
  • Commentaire savoir et pouvoir- descartes et elias
  • Que faut il savoir pour exercer un pouvoir politique?
  • Que faut-il savoir pour exercer un pouvoir politique?
  • Savoir
  • savoir

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !