Analyse de la définition du travail productif de karl marx

685 mots 3 pages
3.0 Présentation de l’analyse de Marx par rapport au concept du travail Nous nous consacrerons maintenant à l’analyse des propos de Marx par rapport au concept du travail. Étant donné l’exhaustivité impressionnante de son œuvre «Le Capital», nous avons cru pertinent d’analyser ses idées à l’aide des œuvres de d’autres auteurs ayant fait l’étude des thèses fondamentales de Marx par rapport au travail. Ainsi, nous reprendrons les idées originales de Marx présentés dans l’œuvres suivante : «Le travail productif dans les services non marchands : un enjeu théorique et politique» de Jean-Marie Harribey et de
3.1 L’évolution et la naissance du travail
Selon les écrits de Marx, la naissance du travail arrive aussitôt que l’homme transforma la nature en un résultat utile pour lui. La suprématie de l’homme sur cette nature-objet explique les origines du travail. D’abord pour survivre, ce travail constitue une démonstration de l’esprit humain, ce qui est utile de savoir afin de faire la distinction entre l’homme et l’animal, car selon Marx, le travail n’est que de source humaine et provient d’origines primitives.(p.3)

Certes, les ouvrages de Marx portent sur l’évolution de ce travail jusqu’à notre société actuelle soit la société capitaliste et même sur la mort de cette dernière. Cette évolution et transformation du travail, amène ce même concept à compter plusieurs degrés au niveau de son application. Karl Marx propose donc une définition du travail qui compte deux grandes branches; soit le travail à valeurs d’usage ou le travail à valeurs marchande.

3.2 La définition du travail
3.2.1 Le travail productif
Le travail de Jean-Marie Harribey reprend fidèlement les écrits de Marx et nous permet d’établir et de comprendre la définition du travail de l’économiste. Harribey explique la pensée de Marx > . pour reprendre la citation exacte du Marxiste. L’idée générale de Marx est de dire que la définition du travail productif est vide de sens, le simple fait de faire

en relation

  • Ite cours l1s2
    3291 mots | 14 pages
  • Invention centralité et fin du travail.
    9355 mots | 38 pages
  • Les origines de la crise chez les classiques et marx.
    2509 mots | 11 pages
  • Theorie des eco comparées cours 1
    1914 mots | 8 pages
  • Marx
    1586 mots | 7 pages
  • Karl marx
    1738 mots | 7 pages
  • Malthus marx
    87362 mots | 350 pages
  • Mondialisation
    6556 mots | 27 pages
  • Les marxistes
    4647 mots | 19 pages
  • Sociologie
    4926 mots | 20 pages