Audit de la fraude

17616 mots 71 pages
Introduction générale:
L’évolution qu’a connu le secteur public ces dernières décennies, a poussé les décideurs politiques à réfléchir à des méthodes de plus en plus sophistiquées pour la gestion publique, il s’agit a fortiori du fameux New Public Management.
En effet, les vagues de privatisation dans le entreprises publiques et les processus de décentralisation dans l’administration publique d’une part, et les impératives de la bonne gouvernance d’autre part, ont rendu nécessaire et urgent le recherche d’une transposition rationnelle de certaines pratiques de management en vue de garantir la performance dans la gestion des services publics.
Par ailleurs, la recherche de la performance dans la production et la gestion des services publics nécessite une refonte totale et radicale du principe de contrôle dans le secteur public, celui-ci se transforme de plus en plus d’un contrôle de moyens à un contrôle d’efficacité. Cela dit, L’audit devient de plus en plus un outil indispensable dans la garantie de l’efficacité et de l’efficience dans la gestion des ressources publiques.
Les particularités du secteur public par rapport au secteur privé (L’entreprise de manière générale) impliquent bien sûr la mise en place d’une organisation d’audit également particulière.
En fait, II n’existe pas de définition juridique précise du secteur public. De manière approximative, on peut le définir comme le secteur regroupant toutes les activités économiques et sociales prises en charge par les administrations, les organismes de sécurité sociale et les entreprises publiques.
Font donc partie du secteur public :
Les administrations de l’État qui prennent en charge des activités d’intérêt général.
Les entreprises publiques ou, plus précisément, les entreprises dans lesquelles une personne publique détient la majorité du capital. Ces entreprises étaient traditionnellement considérées comme un élément de la politique économique et sociale du gouvernement, dont les choix différaient

en relation

  • Audit et fraude
    8030 mots | 33 pages
  • Audit et la fraude
    1040 mots | 5 pages
  • Audit de la fraude
    17615 mots | 71 pages
  • Audit et fraude
    2691 mots | 11 pages
  • Audit et fraude
    8814 mots | 36 pages
  • Audit de la fraude
    4785 mots | 20 pages
  • Audit et la fraude
    4442 mots | 18 pages
  • Audit et fraude
    859 mots | 4 pages
  • Audit et fraude
    544 mots | 3 pages
  • Mémoire audit et fraude
    23418 mots | 94 pages