bac 2013

1613 mots 7 pages
Les réserves mondiales de pétrole seront quasiment épuisées vers 2050, celles d'uranium vers la fin du siècle, les gaz à effets de serre commencent à faire sentir leurs effets sur le réchauffement climatique. L'activité économique est aujourd'hui une menace pour l'équilibre naturel de la planète. La recherche de la croissance économique a des conséquences visibles, pour certaines prévisibles, sur l'environnement écologique et sur les conditions de vie des habitants actuels de la Terre dont certains vivent dans l'extrême pauvreté, mais aussi, à plus long terme, sur celles des générations futures.
Après avoir rappelé, dans une première partie, en quoi la croissance économique peut entrer en contradiction avec les exigences d'une stratégie de développement durable, nous examinerons, dans une deuxième partie, les conditions économiques et politiques qui permettraient d'inscrire la croissance économique dans le cadre d'un développement préservant les chances du futur.
I. Croissance économique et développement durable : des éléments de contradiction
1. Le concept de développement durable
La notion de développement durable est apparue en 1987 dans le rapport Brundtland et elle semble, dans une première approche, entrer en contradiction, au moins partielle, avec la recherche d'une croissance économique soutenue.
Le développement durable peut se définir comme le mode de développement qui permet de répondre aux besoins essentiels des êtres humains d'aujourd'hui, notamment des plus démunis, sans compromettre la possibilité pour les générations futures de faire face à leurs propres besoins.
Cette définition assez large a, depuis son apparition, été précisée : elle fait référence, d'une part, à la question de l'épuisement des ressources naturelles et, d'autre part, à la dégradation de l'environnement à laquelle l'activité humaine donne lieu. Sur ces deux points, les exigences du développement durable entrent en collision avec nos modes de production et de consommation,

en relation

  • Bac 2013
    353 mots | 2 pages
  • Bac 2013
    1794 mots | 8 pages
  • Bac 2013
    253 mots | 2 pages
  • Bac 2013
    1410 mots | 6 pages
  • Bac 2013
    401 mots | 2 pages
  • Bac 2012 2013
    573 mots | 3 pages
  • BAC 2013/14
    1615 mots | 7 pages
  • Bac français L 2013
    338 mots | 2 pages
  • bac blanc 2013
    791 mots | 4 pages
  • Bac blanc 2013
    301 mots | 2 pages