Barthes

1120 mots 5 pages
Envoyé par Natacha.

Fiche de lecture critique

Auteur : Roland Barthes
Titre : « Ecrivains et écrivants » in Essais critiques. (article)
Edition : 1ère édition : Seuil, Tel Quel, 1964. Edition de référence : Seuil, Points Essais, 1998 (avec un avant-propos de R. Barthes écrit en 1971 et qui replace les Essais critiques dans leur contexte).

Courant critique, idéologie, méthode : figure de proue de la nouvelle critique et du groupe Tel Quel dans les années 50 et 60, R. Barthes appartient au mouvement structuraliste ou, plus précisément et selon ses propres termes, à la sémiologie. Les thèmes en sont : « la jonction du marxisme et de la psychanalyse, le rapport nouveau du sujet parlant et de l’histoire, la substitution théorique et polémique du texte à l’œuvre » (p. 9). La littérature est langage c’est-à-dire structure. Le travail structuraliste porte donc sur le message.

Sujet de l’ouvrage : la répartition de l’acte d’écriture entre deux fonctions : celle de l’écrivain et celle de l’écrivant : « C’est une typologie comparée de l’écrivain et de l’écrivant que je voudrais esquisser, quitte à ne retenir pour cette comparaison qu’une seule référence : celle du matériau qu’ils ont en commun, la parole » (p.153).

Thèse : l’écrivain est celui qui travaille sa parole ; la parole est sa matière. L’écrivant écrit pour transmettre un message ; pour lui, la parole est un instrument.

Structure :
1) Exposé du problème à travers une vue chronologique : l’apparition de la littérature engagée.
2) Description de l’écrivain, de son but, de ses modes d’écriture, de son rapport à la société.
3) Description de l’écrivant.
4) Synthèse-conclusion : aujourd’hui, celui qui écrit tient les deux rôles. Sa fonction est donc paradoxale tout comme son statut au sein de la société : l’écrivain-écrivant est à la fois encensé et exclu.

Synthèse :
Du XVIe au XIXe en France, c’est-à-dire durant l’ère capitaliste classique, « les propriétaires incontestés du langage,

en relation

  • barthe
    3081 mots | 13 pages
  • Barthes
    2108 mots | 9 pages
  • Barthes
    1115 mots | 5 pages
  • Barthe
    5324 mots | 22 pages
  • Barthes
    502 mots | 3 pages
  • Barthes
    2000 mots | 8 pages
  • Barthes
    613 mots | 3 pages
  • Barthes
    875 mots | 4 pages
  • Barthes
    408 mots | 2 pages
  • Barthes
    317 mots | 2 pages