Bateau à voile

547 mots 3 pages
Mise en situation : Sur un bateau à voile ou à moteur, le navigateur doit maintenir le cap à l’aide de la barre pour corriger les perturbations subies par le bateau dues aux vagues ou au vent. Sur un voilier il doit aussi ajuster le réglage des voiles et lors d’un virement de bord il faut intervenir à la fois sur la barre et sur les voiles. Il faudra automatiser l’une des actions pour permettre au navigateur de prendre en charge seul ces opérations en cas de navigation en solitaire ou en compagnie d’un équipage inexpérimenté. Il est plus simple d’automatiser la barre du bateau. D’autre part, l’automatisation permettra aussi au navigateur de vaquer à d’autres occupations : lecture de cartes, arrimage d’objets, pêche… Pilotage manuel : A partir du cap suivi, lu sur le compas du bateau, et/ou de la direction du vent, indiquée par une girouette, le navigateur positionne la barre en fonction de l’écart entre le cap suivi et le cap souhaité (consigne). Le navigateur ramène progressivement la barre dans l’axe du bateau lorsque le bateau se rapproche du cap consigne. Pilotage automatique : Un cap consigne est défini par le navigateur (boîtier de commande ou GPS). Un compas électronique renseigne le pilote sur le cap réel suivi. En fonction de l’écart entre le cap suivi et la consigne, le pilote commande un vérin solidaire de la barre proportionnellement à l’écart afin de ramener le bateau sur sa route. L’action sur la direction du bateau peut se faire à l’aide de : - Un vérin électrique (petits bateaux à barre franche) - Un vérin hydraulique (grands bateaux à barre franche) - Un moteur de commande de barre à roue - Une pompe hydraulique (bateaux à moteur) Sur les voiliers, il peut être préférable de garder un angle constant avec le vent. On utilise alors l’information d’une girouette pour corriger le cap. Historique du pilote automatique : C’est un ingénieur américain, John HUTCHINSON, qui, plus mordu de voile que d’automobile, a eu l’idée d’adapter sur la barre franche de

en relation

  • les types de rapports
    3061 mots | 13 pages
  • fiche type Peda UC 5 bpjeps voile
    1671 mots | 7 pages
  • présentation_bateau
    1703 mots | 7 pages
  • Le sport et le sponsoring
    3862 mots | 16 pages
  • Appn college voile
    619 mots | 3 pages
  • Popo
    85099 mots | 341 pages
  • fiche pays belgique
    678 mots | 3 pages
  • Cours de patron de navigation hauturiere
    37822 mots | 152 pages
  • Tpe voile
    1242 mots | 5 pages
  • évolution des matériaux tennis et voile
    12835 mots | 52 pages