Blog de makaveli81

5101 mots 21 pages
L.A. N°1/3 : Diderot, extrait du chapitre II du Supplément au voyage de Bougainville
De « Tu n’es pas esclave… » à « … ni vice, ni honte »

1. Présentation
1.1 Présentation de l’auteur (à vous de trouver qq éléments sur la vie de Denis Diderot, sans oublier ses œuvres les plus importants, dont l’Encyclopédie)

1.2. Présentation du texte
Sous le règne de Louis XV (1710 – 1715 - 1774), effervescence artistique & intellectuelle conduit à la recherche de nouveaux horizons, au sens propre (les marins français explorent le globe pr le compte du Roi) et figuré (mvt européen des Lumières, représenté en France par Montesquieu (précurseur), Diderot, Voltaire, Rousseau ; maîtres-mots : philosophie & tolérance, l’Homme doit acquérir son indépendance intellectuelle grâce à la raison, s’affranchir de l’aliénation, des préjugés, des superstitions contenus dans la doxa, largement alimentée par la religion catholique ; Diderot lance le projet de l’Encyclopédie en 1751 : fournir une compilation raisonnée de tous les savoirs et savoir-faire en vigueur à son époque). De1766 à 1769, M. de Bougainville, mathématicien et marin, fait le tour du monde, au cours duquel il aborde à Tahiti ; il publie le compte-rendu de son voyage en 1771.
C’est à ce texte que réagit Diderot en 1772 : il écrit le Supplément au Voyage de Bougainville, un ouvrage de fiction à contenu philosophique de quatre chapitres dont la trame est un dialogue entre deux personnages, A (dont la caractéristique la + saillante est la curiosité intellectuelle, il ne cesse de (se) poser des questions) et B (qui paraît un peu plus mûr, qui fournit les réponses tout en faisant progresser la réflexion). Un jour où le temps est maussade, A. rend visite à B. qui est en train de lire le compte-rendu du Voyage de Bougainville ; après une discussion sur la personnalité de Bougainville, sur les apports de son ouvrage (B. y voit 3 qualités : une meilleure appréciation de la géographie du globe, des progrès dans la

en relation