Brahmanes

856 mots 4 pages
Moso
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : Navigation, rechercher
Femme Mosuo dans la région du lac Lugu
Mosuo Weaver fille dans la ville LijiangLes Moso, Mosuo ou Musuo (chinois: 摩梭 ; pinyin: Mósuō) sont une ethnie du sud-ouest de la Chine, à la frontière des provinces du Yunnan et du Sichuan, sur les contreforts de l'Himalaya, à proximité de la frontière avec la région autonome du Tibet[1].

Les Moso constituent un sous-ensemble de la nationalité Naxi. Le terme « Moso » désignait anciennement tous les Naxi; il est maintenant repris par un sous-groupe, essentiellement les habitants de Yongning et des bords du lac Lugu, qui souhaitent souligner les différences entre eux et les Naxi de la ville de Lijiang et des environs. Les ethnologues préfèrent l'appellation « Na » pour l'ensemble des populations qui utilisent pour autonyme la syllabe « Na » ; cette appellation recouvre les Naxi de Lijiang et les Moso de Yongning et du lac Lugu. Ainsi, un livre (en français) consacré aux coutumes des Moso est intitulé « Une société sans père ni mari : les Na de Chine ».

Les Mosuo utilise un sous-système de l'écriture daba, comme les Naxi.

Cette petite ethnie de 30 000 habitants a longtemps préservé des traditions et des rites particuliers. Traditionnellement, il n'existait pas de mariage, et les enfants demeuraient toute leur vie dans la maison de leur mère. Cela a valu à la région l'intérêt de nombreux ethnologues, et d'abondantes publications. Actuellement, les mariages sont de plus en plus nombreux, sous l'influence du modèle social chinois, véhiculé par les média, l'éducation (dispensée en chinois mandarin) et une propagande active en faveur du mariage.

Les mères sont les piliers de la société. Seule l'ascendance féminine est prise en compte et la transmission du nom comme des biens est exclusivement féminine. La notion de père n'est pas inexistante (il existe un mot pour « père »), mais elle est très marginale. Les hommes et les femmes ne

en relation

  • Présentation de la théorie upanisadique de l'atman et du brahman.
    2794 mots | 12 pages
  • Traduction des 62 vue fausses du brahmajala sutta
    5403 mots | 22 pages
  • Suprématie hugo
    2597 mots | 11 pages
  • Un petit chacal tres malin
    1346 mots | 6 pages
  • l'hindouisme
    2306 mots | 10 pages
  • Les caste en inde
    670 mots | 3 pages
  • Les religions au nepal
    6812 mots | 28 pages
  • La pensée hindoue
    4407 mots | 18 pages
  • Pilpay
    1117 mots | 5 pages
  • waha!
    6826 mots | 28 pages