Caractéristique du mélodrame dans l'ange tutélaire ou le démon femelle de pixerécourt

3688 mots 15 pages
France, 1789. L'accroissement démographique et la réaction nobiliaire ruine le tiers états (paysans, artisans, bourgeois) qui revendiquent une adaptation du pouvoir à une monarchie parlementaire pour discuter des solutions à la crise économique. La royauté et la noblesse ignorent les revendications et continuent de profiter de ses privilèges en prélevant les impôts du tiers états. Portée par l'avènement des Lumières, où l'Homme réclame la liberté dans tous les domaines et l'égalité devant la loi notamment à travers les textes de Diderot et de Rousseau, la révolution éclate. La révolution met fin à la monarchie absolu de droit divin, à la société d'ordres et ses privilèges à travers la Déclaration des droits de l'homme et du citoyens de 1789, point d'appuie de la constitution de la première république en 1791 et la rédaction du code civil de 1804 qui défini le statut de l'individu, des biens et des relations entre individus travers un ensemble de lois.
Aspirant à la paix et à la stabilité après les temps de trouble qui ont suivit la révolution, la société française se réorganise. « Tout citoyen pourra élever un théâtre public et y faire représenter des pièces de tous les genres, en faisant, préalablement à l'établissement de son théâtre, sa déclaration à la municipalité des lieux » Déclare la loi de 1791 mettant ainsi fin au monopole instauré en 1402. En cette période la France voit émerger de nombreux théâtres qui ne profitent pas encore de l'éclairage au gaz mais qui rencontres un franc succès auprès du peuple qui en fait son activité principal. « Les théâtres sont les écoles primaires de hommes éclairés et un supplément à l’éducation nationale » 1proclame ROBESPIERRE (1791). Le Clergé ne fait plus l'éducation du peuple, c'est au théâtre que le peuple apprend les valeurs de leur nouvelle société, celle du nouveau régime. En tant qu'instrument politique, le théâtre doit être placer entre de bonne mains, ainsi, Napoléon Ier rédige un décret en 1807 qui limite les

en relation

  • Théatre
    14803 mots | 60 pages