Cas pratique droit des sociétés

1297 mots 6 pages
Faits pertinents

Questions

1) Sommes-nous bien face à une société ?

Définition d’une société On cite chaque condition de validité du contrat en définissant bien chaque terme et en démontrant bien en l’espèce. En principe, une des conditions de validité du contrat de société est le consentement c’est-à-dire la volonté de contracter pour la création d’une société. En l’espèce chacune des associés veulent créer une société donc on démontre un consentement. L’objet est l’activité de la société. On diffère l’objet statutaire qui est dans les statuts de celui réel qui est celui exercé réellement par la société. L’objet doit être licite, c’est-à-dire pas contraire à la loi ni aux bonnes mœurs. Il doit aussi être déterminé, c’est-à-dire prévu dans les statuts. En l’espèce, l’activité exercée par la société est une activité de coaching. Cette objet est inscrit dans les statuts il est donc statutaire. Il correspond à l’activité réelle exercée par les associés. Cette objet n’est pas contraire à la loi, il est donc licite, de plus inscrit dans les statuts il est donc déterminé. On distingue trois types d’apports l’apport en industrie, il s’agit d’un apport en expériences et en compétences, l’apport en numéraire, c’est le fait pour un associé d’apporter de l’argent. En l’espèce, Lucie participe à l’organisation de sortie pédagogique, il s’agit d’une expérience ou d’un savoir-faire donc il s’agit d’un apport en industrie. Marie quant à elle donne des cours de yoga, c’est un savoir-faire donc c’est un apport en industrie. Aude contribue aux moyens du patrimoine financier de son mari, il s’agit d’argent donc c’est un apport en numéraire. Elle met aussi à la disposition de la société son studio parisien, on peut considérer qu’il s’agit d’un bien en nature. Autres conditions de validité, c’est le partage des bénéfices et la contribution aux pertes qui se fait proportionnellement aux montants des apports sauf si les statuts prévoient autrement, en l’espèce les statuts

en relation

  • Cas pratique droit des sociétés
    3393 mots | 14 pages
  • Cas pratique droit des sociétés
    4466 mots | 18 pages
  • Cas pratique droit des sociétés
    4193 mots | 17 pages
  • cas pratique droit des sociétés
    2046 mots | 9 pages
  • Cas pratique droit des sociétés
    834 mots | 4 pages
  • Cas pratique droit des sociétés
    8620 mots | 35 pages
  • Cas pratique droit des sociétés
    1044 mots | 5 pages
  • Cas pratique droits des sociétés
    3264 mots | 14 pages
  • Cas pratiques - droit des sociétés
    552 mots | 3 pages
  • Cas pratique droit des societes
    2364 mots | 10 pages

Autres essais populaires