Cass. com., 7 avril 1998

Pages: 19 (4739 mots) Publié le: 28 novembre 2012
La vie politique en Grande-Bretagne a d'ores et déjà subi un changement profond quel que soit le résultat de l'élection législative qui aura lieu dans ce pays le 6 mai.
Le trait le plus extraordinaire de cette campagne électorale est la déliquescence du Parti travailliste. Les prédictions varient quant à la forme que prendra la coalition gouvernementale qui sera le plus probable résultat de cesélections. Mais la probabilité d'un gouvernement de coalition provient avant tout de l'effondrement du soutien vis-à-vis du Parti travailliste.
Le Parti travailliste n'a obtenu que 33 pour cent des voix en 2005, mais les dernières estimations disent qu'il pourrait bien passer en troisième position, derrière les conservateurs et les Libéraux démocrates ; les prédictions les moins favorables donnentaux travaillistes dix-huit pour cent des voix seulement. Ce serait la première fois que les travaillistes arriveraient derrière les libéraux depuis 1922.
Jusque-là, les travaillistes avaient calculé qu'ils pourraient encore réussir à se maintenir au gouvernement en tant que parti majoritaire, grâce au système électoral britannique qui donne le siège parlementaire au parti ayant le plus de voixdans la circonscription électorale, et qu'ils pourraient être capables de constituer une coalition avec les libéraux démocrates, dont le soutien a grandi principalement à cause de la défection des électeurs travaillistes. Mais on parle à présent d'une coalition des conservateurs avec les libéraux.
Il est difficile d'en dire plus sur le résultat probable de cette élection. Le degré d'instabilitépolitique est tel que personne ne sait combien de gens vont voter selon leur préférence déclarée. Une estimation dit qu'un tiers des électeurs travaillistes disent qu'ils pourraient finalement soutenir un autre parti.
Il n'est pas possible non plus d'estimer l'ampleur de ce qui pourrait être une abstention massive de la part de ceux qui sont dégoûtés par l'état actuel tout entier de la politique.Ce qui est certain, c'est que les travaillistes ne se relèveront pas d'une telle humiliation politique - ce qui ne devrait pas être d'ailleurs. Le Socialist Equality Party en Grande-Bretagne et ses candidats se sont opposés à tous les appels à voter pour les travaillistes en tant que parti qui représenterait d'une façon quelconque un « moindre mal » -- ce qui est la position commune de tous lesdivers groupes de la pseudo-gauche. Nous avons caractérisé le Parti travailliste de parti droitier du grand patronat ne valant pas mieux que les tories (conservateurs ndt) - un parti de l'austérité, du militarisme et de la guerre, comme il l'a démontré par les treize années qu'il a passées au gouvernement.
Il s'agit non seulement là d'une estimation politique correcte, celle-ci est encore partagéepar un nombre croissant de travailleurs et de jeunes qui ont tiré des conclusions similaires et n'ont que mépris pour le parti de Tony Blair et de Gordon Brown.
L'effondrement des travaillistes est l'expression de la transformation du rapport entre les organisations qui ont jadis constitué le mouvement ouvrier et la grande masse de la classe ouvrière.
Pendant plus d'une décennie, le Partitravailliste a agi comme le pur représentant d'une oligarchie financière globale, certaine de ne pas avoir à faire face à un défi important de la part de la classe ouvrière. La participation du gouvernement travailliste à la guerre en Irak a provoqué l'amertume et la colère mais cela ne put s'exprimer parce que le monopole politique du Parti travailliste était soigneusement préservé par les syndicats etleur apologètes de la pseudo-gauche.
Tout cela a changé à présent. Le commencement de la crise économique mondiale en 2008 a produit une forte intensification d'antagonismes de classe qui ne peuvent plus longtemps être contenus dans le cadre de la politique officielle. Des dizaines de millions de gens qui, durant la dernière décennie, furent capable de survivre en faisant des dettes massives...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Cass. com., 7 avril 1998
  • Commentaire d’arrêt cass. com. 7 avril 2010
  • Cass 7 octobre 1998
  • Fiche arrêt 7 avril 1998
  • Cass. com. 6 avril 1999
  • Commentaire com, 7 avril 2008
  • Fiche d'arrêt cass civile 28 avril 1998
  • Ca

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !