Certes le contrôle social peut supprimer la déviance mais il ne peut que la limiter

760 mots 4 pages
DISSERTATION :

INTRO

. L’indignation qui s’est déroulée à Tarascon dans les Bouches-du-Rhône, le jeudi 6 mai 2010 a suscité de nombreuses réactions entre colère et incompréhension. La découverte de la profanation de sept stèles de soldats dans le carré musulman démontre effectivement que certains comportements sont caractérisés de déviants. . Ces actes sont une façon de démontrer parmi d’autres que malgré le devoir de conformité aux normes et valeurs sociales, certains individus ne favorisent pas l’ordre social. . Les faits divers rejoignent ici un véritable problème de société: comment se fait-il que l’on soit face à des individus qui ne respectent pas les normes et les valeurs de la société, est-ce-que les agents qui sont censés supprimer ces comportements fonctionnent bien? Un déviant peut-il à nouveau être déstigmatisé ? La déviance peut-elle réellement disparaître? . Après avoir rappelé les mécanismes du contrôle social pour supprimer la déviance (ensemble des pressions qu‘exerce la société pour amener les individus à se conformer à ses valeurs et à ses normes), on se demandera si ceux-ci limitent ou bien font disparaître cette conduite.

I. Certes, le contrôle social peut supprimer la déviance:

b/ et le contrôle formel
. Sanctions sociales positives (gratification): elles sont symboliques (ex: amende) . Sanctions sociales négatives (répression) : elles sont physiques ( ex: la prison) et institutionnalisées (appliquées par des instances: Police, Justice)

a/ par le contrôle informel. . Un « autocontrôle » exercé par l’individu, pour lui la socialisation a été aboutie, il peut se conformer :
- soit par intériorisation (de son plein gré),
-soit par identification à un groupe,
- soit par complaisance ( stratégie de tranquillité).
. Dans la plupart des cas, quand l’individu ne respecte plus la société, un rappel à l’ordre suffit à le remettre dans le droit chemin. .

en relation

  • Fiche de lecture outsiders
    3203 mots | 13 pages
  • Suffrage Universelle
    1351 mots | 6 pages
  • Integration sociale
    9879 mots | 40 pages
  • Droit penal general
    41497 mots | 166 pages
  • Ses programme 1ere es
    57502 mots | 231 pages
  • Droit pénal l2
    42901 mots | 172 pages
  • Droit pénal 2eme année
    36287 mots | 146 pages
  • violences urbaine
    102386 mots | 410 pages
  • Introduction a l'analyse des phénomènes sociaux synthèse
    42592 mots | 171 pages
  • 03
    7507 mots | 31 pages