Classicisme

726 mots 3 pages
Le classicisme (2ème moitié du XVIIème siècle)
Le classicisme recherche l’équilibre et la mesure dans la représentation de l’être humain ; il privilégie l’usage de la raison. Il cherche à établir un idéal esthétique répondant à des règles strictes (cf. la règle des trois unités) s’inspirant des modèles grecs et latins.
Jean de la Fontaine :
Jean de La Fontaine (8 juillet 1621 à Château-Thierry, 13 avril 1695 à Paris) est un poète français de la période classique dont l'histoire littéraire retient essentiellement les Fables et dans une moindre mesure les contes licencieux. On lui doit cependant des poèmes divers, des pièces de théâtre et des livrets d'opéra qui confirment son ambition de moraliste. Jean de La Fontaine grandit en se passionnant pour la lecture d’œuvres antiques.
Après le collège, il passe 18 mois à l’Oratoire à partir de 1641. il étudie le droit à Paris et obtiendra son diplôme d’avocat en 1649.
Parallèlement à ses études, il fréquente un salon de jeunes passionnés de littérature, les "chevaliers de la table ronde" et compose ses premiers vers.
En 1653, sa femme Marie Héricart, qu’il avait épousée en 1647, lui donne un fils, Charles.
Mademoiselle de La Fontaine est une femme cultivée qui, à l’instar de son mari, fréquente un salon littéraire.
Lorsque Fouquet tombe en disgrâce en 1661,
La Fontaine lui reste fidèle et prend sa défense dans l’Elégie aux nymphes de Vaux en 1662 et l’Ode au roi l’année suivante. Suite à ces publications, le poète préfère s’exiler quelques temps à Limoges.
Pendant ce voyage, il écrit à sa femme une série de lettres qui seront publiées en 1663 sous le titre la Relation d’un Voyage de Paris en Limousin et qui rassemblent des descriptions des paysages et villes traversés.
A la mort de Madame de la Sablière. A la fin de sa vie,
La Fontaine est contraint par son confesseur à renier ses écrits licencieux. Le poète s’éteint le 13 avril 1695 dans la maison des Hervart.

Repèresbibliographiques | *

en relation

  • classicisme
    2982 mots | 12 pages
  • Le classicisme
    4917 mots | 20 pages
  • La classicisme
    319 mots | 2 pages
  • Le classicisme
    253 mots | 2 pages
  • Classicisme
    331 mots | 2 pages
  • Classicisme
    571 mots | 3 pages
  • CLASSICISME
    1771 mots | 8 pages
  • Le classicisme
    450 mots | 2 pages
  • Le classicisme
    306 mots | 2 pages
  • Classicisme
    977 mots | 4 pages