Comment concilier sécurité et libertés publiques?

Pages: 7 (1669 mots) Publié le: 26 juillet 2012
Liberté et sécurité sont deux notions philosophiques intimement liées, dont l’articulation constitue le cœur du contrat social. Celui-ci organise en effet la transition d’un état de nature (dont l’existence est plus admise d’un point de vue théorique que réellement constatée) vers une société organisée.
Différentes conception du contrat social existent, mais toutes ont en commun la protection dela vie et posent donc la question de la soumission aux lois et par conséquent de la part de liberté que chaque société est prête à concéder pour assurer sa sûreté, sa sécurité et sa pérennité. Dans ce cadre, l’étude de la conciliation de la sécurité et des libertés publiques apparaît comme une question centrale pour toute société.
L’état de nature se caractérise par l’absence de règles : leshommes possèdent des droits naturels (droit de se nourrir, de se défendre contre autrui, etc.) et une liberté naturelle (liberté totale, sans aucune contrainte).
Cet état de nature relève en fait de la fiction normative puisqu’il cesse d’exister à partir du moment où l’Homme établit une forme de société. C’est à dire avant même d’avoir été institué, puisque la vie en société est du point de vueethnologique la nature profonde de l’Homme.
Dès qu’elle est établie, la vie commune est régie par un certain nombre de règles qui visent en premier lieu à assurer la pérennité de la tribu (voir de l’espèce si la tribu n’a pas connaissance de – ou pas la faculté à imaginer - l’existence d’une ou plusieurs autres tribus de la même espèce). Ces règles peuvent être relativement simple (conservation dufeu, organisation de la collecte de nourriture, d’eau, …) ou beaucoup plus élaborées (telles les Amazones qui élevaient uniquement les enfants kidnappés auprès d’autres tribus).
Le non respect de ces règles est généralement réprimé par la tribu, plus généralement par une période de mise à l’écart que par une réelle punition, mais en gardant toujours la perspective de réintégration de l’individudans le cadre des règles qui régissent la vie du groupe.
La nécessité de pérennité de la société est une constante de toutes les sociétés et se retrouve donc évidemment dans les formes plus évoluées de société. Les manifestations et formes ont en revanche évolué : formalisation des règles qui deviennent des lois, évolution des formes de la réprimande, qui devient punition, etc.
De façon conscienteou inconsciente, c’est une forme primitive de contrat social qui est alors instaurée. Celui-ci vient restreindre les droits et les libertés naturelles en imposant des règles. Il garantit aux hommes une liberté politique à la place d’une liberté qui n’en est pas réellement une, la liberté naturelle. Alors que dans l’état de nature, l’homme obéit à la loi du plus fort, il obéira plutôt aux loisdans l’état de droit. Les droits naturels deviennent donc des droits civils, et la liberté naturelle devient la liberté politique. Ainsi, l’homme devient réellement libre puisqu’il n’a plus à se soumettre à la force mais doit obéir à la loi. Sa liberté naturelle est alors restreinte par la loi, permettant ainsi que celle-ci n’entrave plus la liberté d’autrui.
Dans un stade évolué de société,l’acceptation du fondement du pacte social légitime l’Etat dans l’exercice des pouvoirs régaliens (police, justice, défense et finances pour payer le reste) qui visent à protéger les citoyens, et par la même leurs libertés. Cette vision à minima de l’Etat pose donc un premier fondement : « Sans sécurité, il n’est point de libertés ».
Une fois les conditions de la pérennité de la société établie, lasociété peut s’interroger plus avant sur l’articulation entre sécurité et libertés. Les fondements du contrat social établi dépendent de la conception préalable de l’état (supposé) de nature de l’Homme, et donc des penchants contre les quels la société souhaite se protéger. Hobbes considérant l’état de nature comme une guerre du tous contre tous, sa conception du contrat social sera sécuritaire...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Comment concilier, en prison, application des droits de l’homme et sécurité ?
  • comment concilier securité alimentaire mondiale et developpement durable
  • Comment le droit concilie t'il liberté et contraintes ?
  • Comment, dans ce contexte, le droit concilie-t-il liberté et contrainte ?
  • Dette publique, déficit budgétaire, prélèvements obligatoires: comment concilier exigences et contradiction?
  • comment concilier la promotion et la fidélisation
  • Securite et liberte
  • Liberté, sécurité...

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !