Comment montesquieu dénonce l'esclavage?

1742 mots 7 pages
Devoir nº 1

DE L’ESCLAVAGE DES NEGRÈS MONTESQUIEU 1748

Montesquieu, un moraliste et surtout un penseur politique, précurseur de la sociologie, philosophe et écrivain français des Lumières est l’auteur de De l’esprit des lois publié en 1748, où il étudie les régimes politiques, les types de société, il s’intéresse à de nombreux sujets comme la religion et le droit. Il conteste certains aspects de la société du XVIII ème siècle puis avance des idées : pour une monarchie libérée, le respect des lois et de la liberté individuelle, il condamne l’esclavage et la torture. De l’esclavage des negrès est un des extraits le plus connue qui appartient à l’œuvre. Cette argumentation est entièrement antiphrastique, c'est-à-dire que l'auteur fait semblant de défendre les esclavagistes, au moyen d'arguments absurdes et inadmissibles qui s'autodétruisent. Non seulement il dénonce les esclavagistes, mais aussi il les ridiculise.

On va montrer de quelle façon originale Montesquieu refuse les arguments des esclavagistes.

On va étudier d’une parte, l’argumentation simpliste et la faiblesse des arguments qui Montesquieu utilise dans ce texte. D’autre parte, on va analyser les procédés d’ironie.

Pour commencer, Montesquieu emploies une argumentation simpliste. En premier lieu, on voit que la construction et la disposition du texte n’est qu’une juxtaposition d’arguments sans cohérence. Ainsi que les affirmations énumérées, l’asyndète et l’éparpillement nous donne l’impression d’un texte qui n’a pas de sens. Des énumérations d’idées arbitraires nous donne une sensation de cacophonie. En deuxième lieu, Montesquieu utilise des expressions superficielles pour nous montres l’incapacité qui ont les esclavagiste pour défendre sa thèse. Par exemple, à la ligne 9 «On me peut se mettre dans l’esprit que… », où à la ligne 11 « il est si naturel de penser que… » à la ligne 11. « il est impossible que… » On peut voir les tournures simplistes ou familières qui ne

en relation

  • Raisons dont on se sert pour excuser l'esclavage des nègres
    850 mots | 4 pages
  • Voltaire
    737 mots | 3 pages
  • de l'esclavage des nègres
    388 mots | 2 pages
  • Commentaire de un extrait de l’esprit des lois de montesquieu
    1041 mots | 5 pages
  • Questions bac français
    1067 mots | 5 pages
  • Montesquieu. l'esprit des lois
    647 mots | 3 pages
  • Lecture analytique montesquieu de l'esprit des lois
    1181 mots | 5 pages
  • de l'horrible danger de la lecture
    600 mots | 3 pages
  • Jean revoir et maupassant
    380 mots | 2 pages
  • Corpus sur l'esclavage
    624 mots | 3 pages