Commentaire comparé guerre

Pages: 5 (1214 mots) Publié le: 1 juin 2013
Commentaire Comparé

Introduction
Le commentaire comparé que nous nous proposons de mener aujourd’hui, va s’articuler autour du thème de la Guerre, thème que nous allons explorer à travers différents textes, produits de divers auteurs, lesquels ont pour la majorité vécu au XVIIIème siècle.
Le choix de cette époque n’est pas anodin ! En effet, nous savons déjà qu’au cours du XVIIIème siècleest apparu un mouvement philosophique de grande importance : le Mouvement des Lumières. Les Lumières sont un mouvement philosophique du XVIIIème siècle dont le but était de réformer la société et de faire progresser les connaissances à travers la science, l’art, la pensée…
La Guerre est un thème récurrent au sein de ce mouvement, étant considérée comme un fait de société universel et présent àtoutes les époques.
Nous allons donc analyser comment les philosophes des Lumières (mais pas seulement eux !) ont traité le thème de la Guerre dans leurs écrits. Nous bénéficierons pour cela de l’aide de Damilaville, avec son article ‘Paix’ dans ‘L’Encyclopédie ou Dictionnaire raisonné des sciences, des arts et des métiers’ (Tome 11, 1765), de l’appui illustratif de Voltaire avec son article‘Guerre’ dans le ‘Dictionnaire philosophique portatif’ (1764) ainsi qu’un extrait de ‘Candide ou l’Optimisme’, Chapitre III : ‘Comment Candide se sauva d’entre les Bulgares et ce qu’il devint.’ Nous n’hésiterons pas à faire un saut dans le temps en faisant appel à La Bruyère (XVIIème siècle) avec le texte ‘Des Jugements’ dans les ‘Caractères’ (Chapitre XII, 1688), puis nous retournerons un siècle plus tarden compagnie de Jaucourt avec son propre article ‘Guerre’ dans ‘L’Encyclopédie…’ (Tome 7, 1757).

Développement
Pour commencer, intéressons-nous à l’article de Damilaville, en ce qu’il nous offre une vraie définition, pleine et directe, de ce qu’est la guerre (en jouant sur l’opposition avec la paix).
Qu’est-ce que la guerre chez Damilaville ?
La guerre est :
- une maladie : ‘c’est unemaladie convulsive et violente du corps politique’ qui tue ‘la guerre (…) dépeuple les Etats’, figure d’euphémisme.
- un esclavagisme, un asservissement au sens de la disparition de l’individu : ‘elle rend incertaines la liberté et la propriété des citoyens.’
- un désordre : ‘fait régner le désordre’, une décadence : ‘licence’, ‘dépravation’, ‘incultes’.
- un sacrifice économique : ‘elle trouble etfait négliger le commerce.’
En résumé, un sacrifice tout court : ‘Jamais les triomphes les plus éclatants ne peuvent dédommager une nation de la perte d’une multitude de ses membres que la guerre sacrifie.’
Le bilan est totalement négatif et pessimiste.
À partir des idées extraites du discours de Damilaville, est-il possible de trouver des correspondances chez les autres auteurs choisis dansleurs propres textes ? Ce pessimisme et cette négativité se ressentent-ils ?
Examinons le cas de Voltaire. Le bilan est également négatif, l’article de l’Encyclopédie comme l’extrait de Candide forment une critique féroce de la guerre. La nouveauté étant que Voltaire use de l’ironie pour mener cette critique, jusqu’à l’absurde, exemple, dans son article « Guerre », ce prince qui, au nom d’unesoi-disant descendance d’il y a quatre ou cinq générations, s’octroie d’office un territoire qui ne lui appartient pas (dans l’article). Nous retrouvons là l’idée d’asservissement/esclavagisme relevée chez Damilaville : le prince de Voltaire asservit un peuple pour son profit personnel.
Voltaire emploie, pour rendre explicite son procédé ironique, des figures de style telles que, chez Candide parexemple, l’antithèse :
‘une harmonie telle qu’il n’y en eut jamais en Enfer.’
Antithèse qui sert par ailleurs le concept de désordre relevé chez Damilaville.
Nous trouvons aussi des oxymores :
‘boucherie héroïque’
Voltaire pointe aisément par son ironie, l’idée damilavillienne de sacrifice économique :
‘Des peuples assez éloignés entendent dire qu’on va se battre, et qu’il y a cinq à six...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Commentaire comparé
  • Commentaire comparé
  • Commentaire compare
  • Commentaire comparé
  • Commentaire comparé
  • Commentaire comparé
  • Commentaire comparé
  • Commentaire comparé

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !