Commentaire "cosette et la poupée" tiré des misérables de victor hugo

Pages: 6 (1382 mots) Publié le: 5 mai 2010
Extrait étudié :
Au moment où Cosette sortit, son seau à la main, si morne et si accablée qu'elle fût, elle ne put s'empêcher de lever les yeux sur cette prodigieuse poupée, vers la dame, comme elle l'appelait. La pauvre enfant s'arrêta pétrifiée. Elle n'avait pas encore vu cette poupée de près. Toute cette boutique lui semblait un palais; cette poupée n'était pas une poupée, c'était une vision.C'étaient la joie, la splendeur, la richesse, le bonheur, qui apparaissaient dans une sorte de rayonnement chimérique à ce malheureux petit être englouti si profondément dans une misère funèbre et froide. Cosette mesurait avec cette sagacité naïve et triste de l'enfance l'abîme qui la séparait de cette poupée. Elle se disait qu'il fallait être reine ou au moins princesse pour avoir une “chose”comme cela. Elle considérait cette belle robe rose, ces beaux cheveux lisses, et elle pensait: Comme elle doit être heureuse, cette poupée-là! Ses yeux ne pouvaient se détacher de cette boutique fantastique. Plus elle regardait, plus elle s'éblouissait. Elle croyait voir le paradis. Il y avait d'autres poupées derrière la grande qui lui paraissaient des fées et des génies. Le marchand qui allait etvenait au fond de sa baraque lui faisait un peu l'effet d'être le Père éternel.
Dans cette adoration, elle oubliait tout, même la commission dont elle était chargée. Tout à coup, la voix rude de la Thénardier la rappela à la réalité: - Comment, péronnelle, tu n'es pas partie! Attends! je vais à toi! Je vous demande un peu ce qu'elle fait là! Petit monstre, va!
La Thénardier avait jeté un coupd'oeil dans la rue et aperçu Cosette en extase. Cosette s'enfuit emportant son seau et faisant les plus grands pas qu'elle pouvait.

INTRODUCTION :
Cosette est un personnage touchant des Misérables, le célèbre roman populaire de Victor Hugo, publié en 1862. Cette petite fille a été placée chez les Thénardier, des aubergistes qui la traitent en esclave. Ici, Cosette, qui a été envoyée chercherun seau d’eau à la source, est en extase devant la vitrine d’une boutique de bimbeloterie, dans laquelle trône une magnifique poupée. Le texte est majoritairement descriptif, évoquant les sentiments de Cosette face à ce jouet inaccessible. On peut se demander comment, dans ce passage, Victor Hugo rend particulièrement pathétique la misère de Cosette. Pour cela, nous étudierons d’abord l’étatd’esprit de la petite fille, avant d’étudier le contraste entre elle et la poupée.

I. Les états d’âme de Cosette
Victor Hugo traduit toutes les pensées de la petite fille entre tristesse et extase.
A. le point de vue interne
On remarque que Victor Hugo adopte un point de vue interne. Le vocabulaire de la vue, très présent, montre que la perception de la petite fille guide le texte : « lever lesyeux », « vu », « vision », « apparaissait », « considérait » « ses yeux ne pouvaient se détacher », « s’éblouissait », « croyait voir », « paraissaient ». De même, on constate que Cosette est la plupart du temps sujet des verbes utilisés dans le texte. On remarque également le vocabulaire de la pensée et du monologue intérieur : « mesurait », « se disait », « pensait », « croyait », « faisaitl’effet »… Victor Hugo utilise le style indirect : « elle se disait qu’il fallait… », mais aussi le style direct qui traduit fidèlement les émotions de son personnage, sous une forme exclamative : « Comme elle doit être heureuse cette poupée-là ! »
B. L’extase de Cosette
L’admiration de la petite fille pour la poupée est assimilée à une sorte d’extase mystique : le champ lexical religieux le prouve : «paradis », « Père éternel », « adoration », « extase », « vision ». Victor Hugo utilise aussi le registre merveilleux pour métamorphoser la baraque du bimbelotier en palais de conte de fées, par l’intermédiaire du point de vue enfantin de son personnage. Différentes comparaisons et métaphores transforment la réalité en monde féérique : « palais », « reine » « princesse », « fées » « génies...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Commentaire victor hugo cosette et la poupée
  • Commentaire victor hugo, les misérables
  • Victor Hugo Les misérables Commentaire
  • Commentaire les misérables
  • Commentaire Victor Hugo Les misérables
  • Commentaire victor hugo les miserables
  • Victor hugo les misérables commentaires
  • Victor hugo les misérables commentaires

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !