Commentaire monologue ionesco

2156 mots 9 pages
Le monologue final, Rhinocéros, Ionesco, p.243-245

Selon Ionesco lui-même, sa dixième pièce, Rhinocéros, représentée en France en 1960 est une pièce antinazie et plus largement, contre toutes les idéologies qui servent d’alibis aux « hystéries collectives ». Au fil de la pièce, toute la population d’une petite ville de province et tous les personnages se sont transformés en rhinocéros : violents, galopants, barrissant. La dernière métamorphose vient d’avoir lieue : celle de Daisy, la jeune femme qu’aimait Bérenger. C’est donc un monologue qui termine la pièce.

Que signifie ce dénouement ?

I/ Difficulté d’être seul contre la totalité des autres

Le monologue est imposé par la progression dramaturgique car Bérenger est le dernier homme, le seul qui parle au lieu de barrir. Le monologue, dans cette pièce, souligne la solitude absolue de Bérenger et le conflit intérieur que celle-ci provoque.

A) L’angoisse de l’individu absolument seul

a. Brusque affolement de Bérenger quand il se retrouve seul

C’est l’angoisse face à l’échec du couple, souligné par la reprise de l’apostrophe « Daisy ». Il multiplie les appels suppliants. Un comique du dérisoire c’est-à-dire tragique avec des mots tendres, ses tentatives de se raccrocher à un passé que la métamorphose de Daisy vient d’annihiler. Les didascalies théâtralisent le monologue : la gestuelle marque l’affolement. En gradation, l’angoisse d’être seul contre tous.

b. Difficulté d’admettre que cette solitude est définitive

A propos de Daisy, les contradictions dans le propos révèlent le conflit intérieur. L’angoisse de ne pas comprendre s’oppose à la culpabilité de n’avoir pas su convaincre.

A propos de tous les autres. L’individu qui n’adhère pas à l’hystérie collective voudrait croire que celle-ci est réversible. Ceci est marqué par les questions angoissées de Bérenger. Puis prise de conscience progressive : ceux que Bérenger a connus n’existent plus. Ils sont devenus

en relation

  • Commentaire monologue ionesco
    1664 mots | 7 pages
  • Introduction-conclusion de commentaire composé sur le monologue final (fin acte iii) de bérenger dans rhinocéros de ionesco
    300 mots | 2 pages
  • Commentaire littéraire ionesco rhinoceros le monologue final de bérenger acte iii
    3225 mots | 13 pages
  • Commentaire sur le monologue final de bérenger dans rhinocéros
    1228 mots | 5 pages
  • Francais
    546 mots | 3 pages
  • corrige_bac_general_2015_francais_serie_s_es
    1562 mots | 7 pages
  • Mnbkjvbc
    1951 mots | 8 pages
  • lecture analytique Rhinocéros monologue final
    1742 mots | 7 pages
  • Rhinocéros
    4957 mots | 20 pages
  • Theatre
    2487 mots | 10 pages