Commentaire: "zones d'apollinaire

717 mots 3 pages
« Zones » d’Apollinaire

Intro :
-Apollinaire : précurseur du réalisme + surtout connu pour ses calligrammes
-Poème liminaire du recueil Alcools en vers libres (1913)
-Titre en décalage avec son contenu car zone : domaine où s'exerce une activité, mais le teste parle de quartiers et de leur côté industriel
-Au dernier moment, Apollinaire décide de supprimer la ponctuation pour accentuer le pouvoir lyrique des mots : « pour ce qui concerne la ponctuation, je ne l’ai supprimée que parce qu’elle m’a parue inutile et elle l’est en effet. Le rythme mène et la coupe des vers, voila la véritable ponctuation et il n’en est point besoin d’une autre »
-Registre lyrique => éloge de la ville

PB : Pourquoi parle-t-on de manifeste de la modernité dans ce poème ?

I.Le refus de l’antique
A.La tradition

L’Antique ennuie le poète : adj « las » « ancien » + expression « tu en as assez de vivre… » = lassitude envers « l’Antiquité Grec et Romaine ». C’est sans doute le refus de certaines formes architecturales de Paris du 19ème siècle (Apollinaire est du 20ème)

Conservation de la tradition en poésie : le 1er vers est un alexandrin, forme de poésie classique

Tension entre tradition et modernité :
- 1er vers commence par « A la fin » : surprenant et moderne
- « Ancien » rime avec « matin » : rime inexacte, sonorité approximative = modernité

B.La modernité dans l’architecture

Pour parler du passé : groupe nominal « ce monde ancien » imprécis

Précision pour la modernité :
- Apostrophe « ô tour Effel » : exemple d’architecture moderne au temps d’Apollinaire ; la tour Effel a été construite pour l’exposition universelle de 1900
- « les hangars de Port-Aviation » comparaison entre l’aviation et la religion : élément moderne que l’on compare à une base qui ne bougera pas (la religion)
=>Il fait l’éloge de Paris à travers son architecture

II.La nouveauté de l’écriture
A.L’énonciation

Classique : énonciation avec le pronom « je » « j’ai vu » «

en relation

  • SoniaReginaVieira
    53824 mots | 216 pages
  • Les dysfonctionnement metaphoriques
    33121 mots | 133 pages
  • Kikiwis
    5755 mots | 24 pages
  • Salut
    6380 mots | 26 pages
  • Texte test2
    12058 mots | 49 pages
  • Apprécier le théâtre contemporain, texte et mise en scène
    6256 mots | 26 pages
  • AL7FR20TEPA0212 Sequence 06
    37099 mots | 149 pages
  • Dissertation
    7053 mots | 29 pages
  • Méthodologie d'analyse littéraire, dissertation, et compte rendu
    69404 mots | 278 pages
  • Les regrets de du bellay
    48442 mots | 194 pages