Compte rendu critique de « le québec et le fédéralisme canadien. un regard critique » de réjean pelletier

Pages: 7 (1559 mots) Publié le: 20 mars 2013
1 Introduction
Réjean Pelletier est un politologue québécois qui enseigne la science politique à l’université Laval. Dans sa carrière, Pelletier a écrit bon nombre d’articles portant sur la politique canadienne et s’est intéressé au fédéralisme canadien. Le livre « Le Québec et le fédéralisme canadien » a été écrit dans un contexte politique marqué par l’arrivée au pouvoir, en 2006, d’ungouvernement conservateur minoritaire, prônant un fédéralisme d’ouverture. Dans le livre, l’auteur porte un regard critique sur le fédéralisme canadien et son fonctionnement afin d’en percevoir les lacunes et les vices dans une optique québécoise. Pour réaliser cela, Pelletier a étudié trois aspects de la fédération canadienne, soit la séparation des pouvoirs, les relations intergouvernementales et lareprésentation des provinces au sein de l’appareil central.

2 Compte rendu
2.1 La séparation des pouvoirs
Cette section du livre a été étudiée dans une perspective historique. L’auteur a donc fait l’histoire du fédéralisme, depuis 1867 jusqu’à aujourd’hui, afin de décrire l’évolution du fédéralisme depuis le début de la fédération canadienne et donc de démontrer les tendances à lacentralisation des pouvoirs au Canada. L’auteur débute en défaisant l’argument voulant que l’histoire du fédéralisme repose sur des périodes successives de centralisation et de décentralisation en disant qu’il ne peut pas avoir de décentralisation sans transfert de compétences de l’entité fédérale vers les entités fédérées. Pelletier parlera ici d’une succession de périodes de centralisation et depériodes d’arrêt de cette centralisation. Cette idée amène une des idées clés de l’auteur : celle de la subordination des provinces. Cette subordination se caractérise par des pouvoirs importants appartenant au fédéral qui permet à ce dernier d’intervenir directement ou indirectement dans les champs de compétence des provinces. Ces pouvoirs qui permettent cette subordination sont le pouvoir de dépenser,les pouvoirs résiduels, le pouvoir déclaratoire, le pouvoir de désaveux, le pouvoir de réserve et le pouvoir de nomination (des juges, des sénateurs et des lieutenants-gouverneurs). Étant donné que ces pouvoirs sont très importants dans la conception de l’appareil fédéral canadien, ils causent un déséquilibre qui amène de plus en plus une centralisation des pouvoirs. Cela affecte grandement lasouveraineté des provinces dans leurs champs de compétences et mène à la domination du fédéral qui utilise ses pouvoirs (notamment le pouvoir de dépenser) pour dicter ses propres priorités dans les champs d’intervention des provinces. (retour lien avec QC)

2.2 Les politiques et relations intergouvernementales
Cette section du livre est divisée en quatre parties qui regroupent quatre enjeuxdifférents : soit le bilinguisme, les relations intergouvernementales, le fédéralisme asymétrique et le fédéralisme d’ouverture.
Le premier thème débute avec l’explication de la notion de « double solitude » qui représente la relation des minorités francophones hors Québec et des francophones au Québec. Cette double solitude a pour effet d’éloigner les francophones hors Québec et les francophones duQuébec à cause de la composante territoriale. Les Québécois se tourneront alors vers leur gouvernement provincial pour protégé leur langue tandis que les francophones hors Québec eux se tourneront vers le gouvernement fédéral. Cependant, l’auteur démontre que la politique de bilinguisme et la charte des droits et libertés seront nuisibles aux minorités francophones hors Québec, car ces dernières sesont trouvées confrontées au « libre marché linguistique ». Pelletier prouvera cette affirmation grâce à trois indicateurs (la langue maternelle, la langue d’usage et la langue de travail). Il affirmera donc que la francophonie canadienne hors Québec est victime d’assimilation étant donné son incapacité à « combattre » la majorité anglophone l’entourant. Cependant, il affirme que la Loi 101 au...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Compte Rendu Critique
  • compte rendu critique
  • compte rendu critique
  • Compte rendu critique
  • Compte rendu critique sur Buffon
  • compte rendu critique opéra
  • compte rendu critique du livre
  • compte rendu critique

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !