Confessions

5352 mots 22 pages
Confessions (les)

CONFESSIONS (les). Ouvrage de Jean-Jacques Rousseau (1712-1778), publié à Genève à la Société typographique en 1782 (livres I-VI) et chez Barde et Manguet en 1789 (livres VII-XII).

Au livre X de l’ouvrage, Rousseau date de 1759-1760 sa résolution d’écrire ses Mémoires; peut-être à la suite de la suggestion de Rey, son éditeur, qui, vers les mêmes années, lui avait demandé une brève autobiographie à mettre en tête de l’édition générale de ses œuvres. En 1761, Rousseau jette sur le papier des fragments qui seront publiés, un siècle plus tard, sous le titre Mon portrait. En 1762, il écrit quatre Lettres à M. le président de Malesherbes qui peuvent être considérées comme l’esquisse des Confessions.

En 1764, paraît à Genève le Sentiment des citoyens, libelle injurieux (dont l’anonymat cache Voltaire) attaquant violemment Rousseau et révélant l’abandon de ses enfants. Dès lors, le désir de se justifier précipite la rédaction de ces Confessions, dont la composition ne sera finalement achevée qu’en 1770. Dès l’hiver 1770, Rousseau commença, en une série de lectures publiques, à donner connaissance de son manuscrit. En 1771, il en lut la seconde partie chez la comtesse d’Egmont. Le scandale ne fut pas évité, et Mme d’Épinay demanda à la police d’interdire ces lectures.

Les Confessions ne sont pas de simples Mémoires. Leur lecteur, pris à témoin, est invité à se faire juge de l’auteur «en dernier ressort». À lui d’assembler les fragments d’une œuvre «faite de pièces et morceaux», pour déterminer l’être qui la compose: tâche dans laquelle Rousseau, lui, risquerait bien facilement de se tromper, et dont le souci pourrait l’empêcher de se peindre avec la plus totale sincérité. Cet appel au jugement d’une conscience extérieure autorise Rousseau à se raconter en toute innocence, avec une ingénuité qui permet de ne rien cacher: «Voici le seul portrait d’homme, peint exactement d’après nature et dans toute sa vérité, qui existe et qui probablement

en relation

  • La confession
    2743 mots | 11 pages
  • La confession
    522 mots | 3 pages
  • Les confessions
    5089 mots | 21 pages
  • Confession
    740 mots | 3 pages
  • Les confessions
    830 mots | 4 pages
  • Les confessions
    2553 mots | 11 pages
  • Les confessions
    949 mots | 4 pages
  • Confession
    417 mots | 2 pages
  • Les confessions
    1027 mots | 5 pages
  • confession
    406 mots | 2 pages