Conte de fées

1768 mots 8 pages
Le panoramme des Contes:
Fées, Fantastique, Merveilleux, l’étrange et Philosophique

Les Contes Fées
Une brève histoire des contes
Le conte est né avec les histoires fabuleuses de récits passés de géneration par géneration dans un décor familialle, où les membres raccontaient sur les voyages, les aventures, les mystéres de la vie. Ainsi, le mythes est née. En accompangnant les questions des hommes et des explications pour les evenements de l’humanité.
Au moyen âge, les histoires dites populaires occupaient des autres lieux, des grandes salles des chateaux des nobles, des aristocrates. Grâce à cette décor le plaisir par le conte a été au leur contexte, où le héro sera un prince, il y aurait une princesse, um palais et d’autres éléments qui font part de l’aristocratie.
Charles Perraut a été le premier a recueilli dans un recueil publié en 1697, et intitule “le conte de ma mére l’Oye”. Il reprend le conte de grand-pères et des nourrices, il y introduit encore d’avantage de raffinement et de sophistication:Versailles,avec ses jardins ,merveilleux, ses fastes et son luxe,constitue un décor idéale por ses contes.
Désormais, les personages du conte de fées doivent être d’une parfaite élégance,par exemple, le récits de Perrault appelé Fées montre bien: le beau languagage d’une belle fille et chacune de ses paroles, seront tranformées em pierres précieuses et en fleurs . Quant à as méchant démi-soeur sera à cause de ses maniers brutes et rudes, et son langage grossier. Dans les contes au VII eme siècle le bon langage et la distinction réflèt la caractéristique de noble et honnete. En contrepoint, le langage grossier et de façons peu raffinée reflet un esprit grossier et d’une âme mauvaise.
Au 17 ème siècle en France, Perrault a fait les récits écrits des oraux de la tradition populaire, en modifieant et leur tranformant avec le lengage noble. En Italie, les écrivains comme Boccace,Basil et Straparola l’avaient déjà fait chez le 16 ème siècle,

en relation

  • Le conte de fées
    1960 mots | 8 pages
  • le conte de fées
    1093 mots | 5 pages
  • Quelles fonctions pour le conte de fées ?
    6058 mots | 25 pages
  • Analyse du conte Les Fées
    626 mots | 3 pages
  • Les fées (conte de charles perrault)
    499 mots | 2 pages
  • Résumé psychanalyse des contee de fées
    957 mots | 4 pages
  • Analyse d'un conte de fées
    2063 mots | 9 pages
  • Il était une fois
    2289 mots | 10 pages
  • Psychanalyse des contes de fées
    3933 mots | 16 pages
  • Fiche la psychanalyse des contes de fées
    1303 mots | 6 pages