Contes de fées

Pages: 6 (1380 mots) Publié le: 17 juillet 2013
Selon Jules Renard, « les contes de fées lui échappent. Ils sont radieux et il ne peut pas les saisir, et, ce qu’il ne peut pas avoir, il l’aime éternellement ». En parlant d’éternité, effectivement le temps passe, mais les contes de fées gardent leur place dans le cœur des enfants. Même si au jour d’aujourd’hui, les nouvelles histoires d’un nouveau genre littéraire se développent, comme lesMangas par exemple, les enfants n’oublient cependant pas les contes de fées car ils évoluent aussi avec le temps et les générations. Les plus petits se retrouvent dans ces récits et c’est vraiment cela qu’ils apprécient.
Mais est-ce suffisant pour que les contes aient toujours autant de succès auprès des enfants ? Afin de mieux comprendre cette perspective, il est important de mettre en avant l’artd’un conte de fées, puis de s’intéresser aux biens faits de ce dernier.

Selon la préface de Marthe Robert sur Les Contes de Grimm parue en 1976 dans l’Edition Folio, les pages 17,18 et 19 mettent en avant les deux principales qualités des contes de fées, qui seraient donc, leur naïveté et leur charme enfantin. Mais Marthe Robert affirme que ce n’est point ces qualités qui permettent la surviedes contes de fées, mais plutôt le fait qu’ils soient ambigus, avec des dessins plaisant, tout en fascinant par ce qu’ils représentent de vrai dans leurs histoires. Car en réalité, la vraie histoire est cachée derrière les images enfantines.
Marc SORIANO, dans son article sur Les Contes de Perrault publié en 1968 dans Gallimard, affirme que Perrault met de l’ironie dans ses histoires, afin decacher ses démons et donc la réalité, qui n’est autre qu’il croit en ses récits. Effectivement, les contes sont là pour mettre un fait bien réel en avant, tout en le dissimulant derrière des inventions surréalistes, comme le suggère Marthe ROBERT, dans sa préface sur les Contes de Grimm, mais cette fois selon les pages 10, 11, 12 et 13. Le fait réel qui apparaît dans les contes, est comme un rêveirréalisable de chacun. Marthe ROBERT prend l’exemple de passer d’un état à un autre, chaque personne sur terre aimerait pouvoir le faire, cependant, seul dans les contes il est possible d’être réalisé. Ce genre de rêves prend fin seulement lorsque la personne a atteint une vraie maturité.
Bruno BETTELHEIM, lors de l’introduction de la Psychanalyse des Contes de Fées, paru dans Pluriel en 1976,affirme que les contes sont uniques, de par leur facilité à être compris de tous, mais aussi car selon lui, les contes ont diverses significations parce que le sens le plus profond de ces derniers, est interprété différemment par chaque individu, mais aussi par la même personne à des époques différentes. Selon Bruno BETTELHEIM chacun pense avoir compris le sens caché du conte, mais il n’est pasforcément le même pour tous. Pour Marthe ROBERT, tous les récits ont à peu près le même sens, le même message à faire passer, seule l’histoire en elle-même change. C’est pour cela qu’il faut savoir interpréter ce que les contes signifient réellement, Marthe ROBERT prend l’exemple de la Belle au Bois Dormant, qui est en fait la représentation du printemps et de l’été engourdi par l’hiver, en effet selonelle, le baiser du prince est la représentation même du soleil printanier. Ou encore l’exemple de Cendrillon, qui est comme une Aurore éclipsée par des nuages mais lorsque le prince l’épouse, elle est comme le soleil levant.
Marc SORIANO, met en avant les contes de Perrault étant d’une nouvelle génération car ils réunissent le fantastique, l’anticipation scientifique ainsi que le merveilleuxréaliste ou surréaliste, alors que selon les frères Grimm, les contes se mélangent avec les mythes afin de faire une représentation des histoires que les hommes, dès leur enfance, ne cessent d’imaginer.

Au final, les contes plaisent aux enfants, de par leur évolution séduisante, afin qu’ils n’hésitent pas à s’aventurer dans la vie, comme l’allègue Bruno BETTELHEIM, mais aussi par la qualité...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Les contes de fées
  • Les contes de fées
  • Les contes de fées
  • Contes de fées
  • Psychanalyse des contes de fées
  • Psychanalyse des contes de fées
  • L’interprétation des contes de fées
  • Fiche la psychanalyse des contes de fées

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !