Cours es

Pages: 21 (5212 mots) Publié le: 1 février 2011
Croissance, Développement et Changement social.

I) Introduction générale : A la découverte des trois concepts clés du programme.

- Développement durable : Développement fondé sur une croissance économique de satisfaire les besoins des générations tout en préservant la possibilité de satisfaire ceux des futurs.

- Développement : Transformation des structures démographiques,économiques et sociales qui généralement accompagnent la croissance.

- PPA (parité de pouvoir et d’achat) : Equivalence entre le pouvoir d’achat d’une unité monétaire d’un pays et de « n » unité monétaire d’un autre pays.

- Croissance : Augmentation des principales dimensions caractéristiques de l’activité d’unensemble économique et social, accompagnée ou non d’un changement de structure.

II) La croissance économique.

- Croissance par F. Perroux :
Notion quantitative et marquée par une évolution à long terme, il faut distinguer la croissance économique et expansion sur ce dernier critère, l’expansion étant à court terme.

- Croissance par S. Kutznets :
Amélioration du niveau de vie. Pourlui, cette croissance est surtout mesuée par le PNB/hab.

F. Perroux estime que la définition de S. Kutznets définit le progrès. Pour Perroux, le progrès est ce qui donne un sens à la croissance.

- Niveau de vie : Ressource matérielle moyenne pour la consommation possible d’une population. Le PIB/hab. est la mesure habituelle.

- Pays développés : Pays dont l’activitééconomique, industrielle et tertiaire est diversifiée.

- Pays en développement : Pays qui n’ont pas accompli leur révolution industrielle.

III) Croissance et développement.

Le PIB souffre d’imperfections dans sa mesure :
- Economie souterraine : Le PIB ne comptabilise pas la partie des biens et des services produits dans ce cadre. Elle peut être légale (activité domestique, service entrevoisins) ou illégale (travail au noir).
- Le PIB ne prend pas en compte les externalités positives ou négatives de croissance donc il n’y a pas de mesure en terme de développement durable.
- L’évolution du PIB dépend en partie des prix relatifs des produits.

Le PIB constitue certes un élément de mesure de l’évolution de la richesse d’un pays mais il est insuffisant pour évaluer leniveau de développement d’un pays.

-IDH (indicateur de développement humain) : Fait pour comparer les pays entre eux.

[pic]
0,5 0,8

La croissance économique est facteur de développement, en entraînant par exemple des mutations structurelles. Loi d’Engel (plus le revenu est haut, moins la part d’alimentation est importante), profite à une augmentation du niveau devie, des loisirs et transports…

La croissance favorise le développement humain.

- Modification conjoncturelle : Touche la situation économique au cours d’une brève période.

- Modification structurelle : Joue sur la structure même de la société et créé des modifications durables.

[pic]

Le développement est à son tour facteur de croissance : grâce à l’urbanisation, il y aune concentration géographique de la demande, une concentration des moyens de production qui via les économies d’échelles baisse les coûts de production, de commercialisation et cela augmente la valeur ajoutée donc le PIB.
Même si le développement humain n’est pas nécessaire pour qu’il y ait croissance économique, on voit qu’il n’y a pas de croissance durable sans transformations structurelles.Pourquoi la croissance ne conduit-elle pas toujours au développement ?
- Inégalités dans la répartition des richesses des pays en développement.
- L’Etat joue un rôle très important dans cette transformation de croissance en développement car c’est lui qui redistribue les revenus.

Le niveau de prospérité économique ne coïncide donc pas toujours avec le développement...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Course en cours
  • Course en Cours
  • Cours
  • Cours
  • cours
  • Mes cours
  • Cours
  • cours

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !