Culturellement votre le droit à la différence

Pages: 41 (10172 mots) Publié le: 6 juin 2012
<Titre du mémoire>

Mémoire
en vue de l'obtention
du Diplôme D'État d'Assistant de Service Social

BAQUE Emmanuelle

Session juin 2012

Remerciements

« à s'ignorer soi même, on ne parvient jamais à connaître les autres, (…) connaître l'autre et soi est une seule et même chose »

Emmanuel Jovelin

SOMMAIRE |

SOMMAIRE |

INTRODUCTION GENERALE
DUCHEMINEMENT VERS LA QUESTION DE DEPART
METHODOLOGIE

PARTIE I: CADRE THEORIQUE :

1.1 La prise en compte par la société française de la diversité culturelle 

1.2 La culture : une conception individuelle

1.3 La prise en compte de l'approche interculturelle en travail social :

PARTIE II : DE LA PROBLEMATIQUE A L'HYPOTHESE :

PARTIE III : MODALITES D'INVESTIGATION POUR EPROUVER L'HYPOTHESE:CONCLUSION GENERALE
ELEMENTS DE BIBLIOGRAPHIE
ANNEXES
TABLE DES MATIERES

INTRODUCTION GENERALE |

DU CHEMINEMENT VERS LA QUESTION DE DEPART |

Mes différentes expériences professionnelles, notamment celles en tant qu'éducatrice dans une Maison d'Enfants à Caractère Social (M.E.C.S), mes expériences de stage de première et deuxième années, ainsi que les cours théoriquesdispensés dans le cadre de la formation d'Assistant de Service Social (ASS) m'ont sensibilisés à la question de la prise en compte de la culture des usagers dans l'accompagnement social.
Le contexte historique migratoire français, la construction européenne et l'accélération du phénomène de la mondialisation sont autant de facteurs qui démontrent que la France est une nation dans laquelle la "diversitéculturelle" est une réalité sociale.
Ces questions sont en corrélation avec l'éthique, la déontologie, mais aussi avec la notion de respect, de représentation et de relation à autrui. Diverses questions en lien avec mes expériences ont émergées.
Dans un premier temps, je souhaite définir le concept de culture qui est un terme polysémique. Des choix de définitions ont été nécessaire en lien avecl'idée que je me suis faite de ce terme:
J'ai finalement retenu la définition de Claude Clanet, professeur de psychologie de l'éducation:
" Elle est définie comme un ensemble de systèmes de significations propres à un groupe ou à un sous groupe, ensemble de significations prépondérantes qui apparaissent comme valeurs et donnent naissance à des règles et à des normes que le groupe conserve ets'efforce de transmettre et par lesquelles il se particularise, se différencie des groupes voisins"[1].
J'ai souhaité compléter cette définition avec celle d'Emmanuel Jovelin, sociologue, qui la qualifie comme un "héritage social en constante transformation"[2].
Par conséquent, à travers ces deux définitions, la culture est présentée comme transmissible et non figée. Ce choix de définition est enlien avec mon expérience de stage de deuxième année auprès des Gens du Voyage où les personnes les plus âgées faisaient état d'une mutation de leur culture, à travers le changement de mode de vie (nomadisme) d'emploi ( disparition des métiers traditionnels) et la disparition de certains rites ( notamment liés au mariage).
Au regard de ces définitions, il me semble pertinent de définir deux élémentsconstitutifs de la culture qui sont :

Les valeurs dont les caractéristiques nous renvoient vers un idéal qui s'exprime dans la manière de penser et d'agir. En effet, selon Emile Durkheim « Les principaux phénomènes sociaux: religion, morale, droit, économie, esthétique, ne sont autre chose que des systèmes de valeurs, partant, des idéaux » [3]
Les normes sociales qui sont définiescomme« des ensembles de règles, plus ou moins explicites, adoptées par une société. Elles s'établissent en fonction des valeurs dominantes, et celui qui ne les respecte pas sera soumis à une réprobation sociale »[4] Il existe des normes explicites ( législation d'un pays) et implicites ( les règles de politesse).
A travers ces deux définitions, on remarque la subjectivité de ces deux termes...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Le droit a la difference
  • Droit à la différence
  • Le droit à la différence
  • Droit à la différence
  • Droit à la différence
  • Droit à la différence
  • Principe d'égalité et droit à la différence
  • Droit et différence

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !