De la bonne gouvernance: du paradigme de la bonne gouvernance à ceux de l'industrialisation et de la dépendance

1331 mots 6 pages
Notion de bonne gouvernance :
La notion de bonne gouvernance est un concept ancien. C’est à la fin des années 1990 que la Banque Mondiale fait de la bonne gouvernance, un élément central de la stratégie de développement. Bien qu’ayant été depuis lors repris par divers autres acteurs et organisations de rang international (CAD, OCDE, PNUD, UE, NU, BAD, FMI…), qui l’ont souvent adapté à leurs besoins spécifiques, le concept de bonne gouvernance a toujours été défini par la Banque Mondiale comme étant la manière avec laquelle le pouvoir est exercé dans la gestion publique des ressources économiques et sociales en vue du développement. Autrement dit, pour faire simple, c’est la mise en œuvre de moyens et de normes préétablis qui aboutissent à la gestion transparente et satisfaisante d’une entité juridique.

Origine de la bonne gouvernance :
C’est à la suite des résultats catastrophiques des Programmes d’Ajustement Structurel (PAS) appliquées aux économies de l’Afrique subsaharienne durant les années 1980, que la Banque Mondiale (BM) lança pour la première fois la notion de bonne gouvernance dans une étude intitulée « l’Afrique subsaharienne : de la crise au développement durable, une perspective à long terme » (Banque mondiale, Washington DC, USA : 1989).
Cette notion sera reprise avec force dans un document intitulé «Gouvernance et Développement » (Banque Mondiale, Washington DC, USA 1992). Dans l’entendement des experts de la BM qui avaient conçues ces deux documents, la bonne gouvernance apparaît comme la condition du développement, et cela particulièrement dans les pays africains sous ajustement structurel. Depuis, la notion de bonne gouvernance, en relation avec le développement est devenue récurrente dans les discours et débats politico-économiques en cours.

Différence entre paradigme de la bonne gouvernance et ceux de l’industrialisation et de la dépendance
Le paradigme de la bonne gouvernance repose sur l’idée d’une une gestion économiquement saine,

en relation

  • Myra baldé
    18653 mots | 75 pages
  • Droit du travail
    8176 mots | 33 pages
  • Les suds face à la mondialisation
    8023 mots | 33 pages
  • usage du corps
    24849 mots | 100 pages
  • Intégration régionale
    10887 mots | 44 pages
  • developpement industriel
    24089 mots | 97 pages
  • Monsieur
    34867 mots | 140 pages
  • Théories et stratégies de développement au
    10521 mots | 43 pages
  • Deeee
    11821 mots | 48 pages
  • Lancement d'un nouveau produit
    21385 mots | 86 pages