De la bonne gouvernance: du paradigme de la bonne gouvernance à ceux de l'industrialisation et de la dépendance

Pages: 6 (1331 mots) Publié le: 8 janvier 2012
Notion de bonne gouvernance :
La notion de bonne gouvernance est un concept ancien. C’est à la fin des années 1990 que la Banque Mondiale fait de la bonne gouvernance, un élément central de la stratégie de développement. Bien qu’ayant été depuis lors repris par divers autres acteurs et organisations de rang international (CAD, OCDE, PNUD, UE, NU, BAD, FMI…), qui l’ont souvent adapté à leursbesoins spécifiques, le concept de bonne gouvernance a toujours été défini par la Banque Mondiale comme étant la manière avec laquelle le pouvoir est exercé dans la gestion publique des ressources économiques et sociales en vue du développement. Autrement dit, pour faire simple, c’est la mise en œuvre de moyens et de normes préétablis qui aboutissent à la gestion transparente et satisfaisante d’uneentité juridique.

Origine de la bonne gouvernance :
C’est à la suite des résultats catastrophiques des Programmes d’Ajustement Structurel (PAS) appliquées aux économies de l’Afrique subsaharienne durant les années 1980, que la Banque Mondiale (BM) lança pour la première fois la notion de bonne gouvernance dans une étude intitulée « l’Afrique subsaharienne : de la crise au développement durable,une perspective à long terme » (Banque mondiale, Washington DC, USA : 1989).
Cette notion sera reprise avec force dans un document intitulé «Gouvernance et Développement » (Banque Mondiale, Washington DC, USA 1992). Dans l’entendement des experts de la BM qui avaient conçues ces deux documents, la bonne gouvernance apparaît comme la condition du développement, et cela particulièrement dans lespays africains sous ajustement structurel. Depuis, la notion de bonne gouvernance, en relation avec le développement est devenue récurrente dans les discours et débats politico-économiques en cours.

Différence entre paradigme de la bonne gouvernance et ceux de l’industrialisation et de la dépendance
Le paradigme de la bonne gouvernance repose sur l’idée d’une une gestion économiquement saine,transparente et efficace des deniers publics et conditionnant le développement des pays en voie de développement. Autrement dit, la bonne gouvernance n’est pas seulement une question politique fondée sur la démocratie et l’Etat de droit ; elle postule également et surtout pour une gestion économique rigoureuse favorable au développement. Ici, le processus de développent s’entend dans le sens d’unebonne gouvernance.
A l’inverse, contrairement au concept de bonne gouvernance, le paradigme de l’industrialisation (dont l’évolution aura durée de 1950 à la fin des années 1980) repose sur l’idée de développement dans le sens de la modernisation ou du progrès (industrialisation). En fait, pour pouvoir aspirer au développement, les pays en développement, notamment ceux de l’Afrique subsaharienne,devaient appréhender la modernisation comme étant indispensable à leur développement économique et à la réduction des écarts de développement existant entre eux et l’Occident ; modernisation qui, par ailleurs, ne se traduisait qu’à travers une industrialisation accrue des infrastructures économiques et sociales de base. C’est dans cette optique que les pays cous développés s’orientèrent vers lechoix d’une politique d’industrialisation active.
D’un autre côté, le paradigme de la dépendance ou de la révolution repose sur l’idée d’une logique fonctionnelle de dépendance extérieure ou d’accumulation dépendante. Pour les auteurs de ce paradigme, le sous-développement est en fait un produit du développement. Il est en réalité le résultat d’un engagement des économistes des pays en voie dedéveloppement de proposer une alternative au sous-développement. Pour eux, plus un pays (un PVD) cherche à se spécialiser économiquement sur le plan international, plus il se maintient dans une situation de dépendance et de pauvreté que seuls les Etats-nations peuvent modifier à leur profit et selon leur bon vouloir. Le sous-développement sera donc considéré comme étant, non pas comme un problème...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Bonne gouvernance
  • Bonne gouvernance
  • Bonne gouvernance
  • la bonne gouvernance
  • Bonne gouvernance
  • Bonne gouvernance
  • Bonne gouvernance
  • La bonne gouvernance

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !